A l'aide d'une application spécialement mise au point dans ce but - PIN Skimmer -, des chercheurs de l'université de Cambridge ont réussi à mettre la main sur les codes pin saisis sur un clavier virtuel. Ils ont testé leur application sur un Google Nexus S et un Samsung Galaxy S3.

Le logiciel veille à ce que l'appareil photo incorporé à l'avant du smartphone suive le visage de l'utilisateur et que le microphone 'écoute' les tonalités émises, pendant que l'utilisateur saisit son code.

Pour les codes à quatre chiffres, le logiciel ne s'est pas trompé dans plus de la moitié des cas et pour les codes à huit chiffres, l'on en est même arrivé à 60 pour cent, selon la BBC.

Nombre de propriétaires d'un smartphone utilisent un code pin pour verrouiller leur appareil, mais ces codes pin servent aussi toujours plus à lancer des applications, comme les applis bancaires de paiement.

A l'aide d'une application spécialement mise au point dans ce but - PIN Skimmer -, des chercheurs de l'université de Cambridge ont réussi à mettre la main sur les codes pin saisis sur un clavier virtuel. Ils ont testé leur application sur un Google Nexus S et un Samsung Galaxy S3. Le logiciel veille à ce que l'appareil photo incorporé à l'avant du smartphone suive le visage de l'utilisateur et que le microphone 'écoute' les tonalités émises, pendant que l'utilisateur saisit son code. Pour les codes à quatre chiffres, le logiciel ne s'est pas trompé dans plus de la moitié des cas et pour les codes à huit chiffres, l'on en est même arrivé à 60 pour cent, selon la BBC. Nombre de propriétaires d'un smartphone utilisent un code pin pour verrouiller leur appareil, mais ces codes pin servent aussi toujours plus à lancer des applications, comme les applis bancaires de paiement.