Le visa d'investisseur obtenu par Page exige qu'il investisse au moins dix millions de dollar néo-zélandais (quasiment six millions d'euros) dans le pays. Cela ne devrait poser aucun problème au multimilliardaire. Selon le Bloomberg Billionaires Index, Page dispose en effet d'une fortune de quasiment 104 milliards d'euros (après conversion).

Le service d'immigration a confirmé ce week-end que Page avait en novembre dernier déjà sollicité un permis de résidence en Nouvelle-Zélande. Mais comme il ne se trouvait alors pas encore dans le pays, sa demande n'avait pas pu être traitée. Durant la pandémie, Page et sa famille auraient séjourné aux îles Fidji. D'après la rumeur, la Nouvelle-Zélande aurait reçu le 11 janvier une demande en vue de permettre à l'enfant du multimilliardaire de subir une intervention médicale.

Frontières fermées

Selon le site d'actualité Stuff, Page et son enfant sont arrivés le lendemain en Nouvelle-Zélande à bord d'un avion-ambulance. Il fut placé en quarantaine dans un hôtel, et son enfant fut admis à l'hôpital. Comme le co-fondateur de Google se trouvait alors en Nouvelle-Zélande, le service d'immigration put approuver sa demande de visa.

L'arrivée de Page suscita des questions au Parlement néozélandais. Les parlementaires voulaient savoir comment il était possible que le milliardaire ait été autorisé à pénétrer dans le pays, alors que les frontières étaient majoritairement fermées en raison de la pandémie. Le ministre de la santé publique Andrew Little a répondu qu'il était question d'un cas d'urgence médicale et insista sur le fait que toutes les règles avaient été respectées.

Le visa d'investisseur obtenu par Page exige qu'il investisse au moins dix millions de dollar néo-zélandais (quasiment six millions d'euros) dans le pays. Cela ne devrait poser aucun problème au multimilliardaire. Selon le Bloomberg Billionaires Index, Page dispose en effet d'une fortune de quasiment 104 milliards d'euros (après conversion).Le service d'immigration a confirmé ce week-end que Page avait en novembre dernier déjà sollicité un permis de résidence en Nouvelle-Zélande. Mais comme il ne se trouvait alors pas encore dans le pays, sa demande n'avait pas pu être traitée. Durant la pandémie, Page et sa famille auraient séjourné aux îles Fidji. D'après la rumeur, la Nouvelle-Zélande aurait reçu le 11 janvier une demande en vue de permettre à l'enfant du multimilliardaire de subir une intervention médicale.Selon le site d'actualité Stuff, Page et son enfant sont arrivés le lendemain en Nouvelle-Zélande à bord d'un avion-ambulance. Il fut placé en quarantaine dans un hôtel, et son enfant fut admis à l'hôpital. Comme le co-fondateur de Google se trouvait alors en Nouvelle-Zélande, le service d'immigration put approuver sa demande de visa.L'arrivée de Page suscita des questions au Parlement néozélandais. Les parlementaires voulaient savoir comment il était possible que le milliardaire ait été autorisé à pénétrer dans le pays, alors que les frontières étaient majoritairement fermées en raison de la pandémie. Le ministre de la santé publique Andrew Little a répondu qu'il était question d'un cas d'urgence médicale et insista sur le fait que toutes les règles avaient été respectées.