64 pour cent des Américains disent ne pas être enthousiastes pour la voiture autonome, contre 9 pour cent qui ont un avis contraire. Tout autant de personnes (64 pour cent) déclarent ne pas vouloir dépenser plus d'argent dans l'achat d'une voiture autonome, contre trente pour cent qui sont prêts à le faire. L'étude a aussi mis en évidence que 67 pour cent des Américains estiment que la voiture autonome doit satisfaire à des normes plus rigoureuses que la voiture traditionnelle.

Ces chiffres proviennent d'une étude commanditée par l'agence de presse Reuters à Ipsos qui a interrogé 2.222 personnes à travers les Etats-Unis. Les réponses fournies correspondent à de précédentes études similaires.

Reuters fait observer que ces résultats sont grandement dus à une méconnaissance de la technologie. Des voitures autonomes sont actuellement testées certes, mais proportionnellement, on ne les voit guère circuler dans les rues. Par contre, le moindre incident impliquant ce type de voiture autonome est relayé dans les médias.

Mais le fait de devoir payer plus pour en acquérir une, constitue également un obstacle. A côté des constructeurs automobiles, des entreprises technologiques comme Tesla, Google (Waymo), Uber, Lyft et Apple sont également occupées à préparer des voitures autonomes, mais les investissements dans cette technologie généreront probablement une augmentation des prix. Si le consommateur ne souhaite vraiment pas payer davantage et s'il ne fait pas confiance dans la technologie, il y a un risque que la voiture autonome demeure surtout un véhicule délaissé.