''On nous l'a garanti'', a déclaré le vice-président du CIO, Juan Antonio Samaranch junior, le fils de l'ex-président, après une réunion à Pékin. 'Notre expérience avec les Chinois, c'est qu'ils font ce qu'ils promettent.''

Les autorités chinoises exercent un contrôle strict sur internet et dénoncent le fait que les médias sociaux, en l'occurrence étrangers, peuvent déstabiliser la société chinoise, voire représenter un danger pour la sécurité du pays. Voilà qui explique pourquoi des médias tels Facebook, Twitter, YouTube et Instagram ne sont accessibles qu'avec du software spécial capable de... faire tomber ce qu'on appelle le 'Great Firewall'. Pour les Jeux d'été de 2008, la Chine avait fait la même promesse, mais il s'avéra que chaque site n'était - et de loin - pas accessible.

(ANP/WK)

''On nous l'a garanti'', a déclaré le vice-président du CIO, Juan Antonio Samaranch junior, le fils de l'ex-président, après une réunion à Pékin. 'Notre expérience avec les Chinois, c'est qu'ils font ce qu'ils promettent.''Les autorités chinoises exercent un contrôle strict sur internet et dénoncent le fait que les médias sociaux, en l'occurrence étrangers, peuvent déstabiliser la société chinoise, voire représenter un danger pour la sécurité du pays. Voilà qui explique pourquoi des médias tels Facebook, Twitter, YouTube et Instagram ne sont accessibles qu'avec du software spécial capable de... faire tomber ce qu'on appelle le 'Great Firewall'. Pour les Jeux d'été de 2008, la Chine avait fait la même promesse, mais il s'avéra que chaque site n'était - et de loin - pas accessible.(ANP/WK)