Selon la banque d'affaires américaine Goldman Sachs, le chiffre d'affaires annuel total de l'industrie musicale devrait dépasser les 34 milliards d'euros d'ici 2030, dont la part principale, évaluée à 28 milliards d'euros, proviendrait du streaming payant. Les apports des prestations et des concerts musicaux devraient dépasser les 3 milliards d'euros par an. Goldman Sachs s'attend en outre à ce que les labels discographiques Sony et Vivendi voient leur valeur nettement progresser suite à la croissance de leur chiffre d'affaires.

En 2016, les ventes dans le secteur musical aux Etats-Unis ont déjà atteint 9,5 milliards d'euros, en hausse de 50 pour cent par rapport à 2015. C'était la première fois en 20 ans que l'industrie musicale enregistrait pareille croissance de son chiffre d'affaires. Le téléchargement illégal et le copiage de disques ont pendant longtemps exercé un impact négatif sur les ventes musicales.