Il s'agit là des résultats du quatrième trimestre de l'année fiscale 2020 de Cisco, qui s'est clôturé le 25 juillet.

Le chiffre d'affaires réalisé sur les produits a régressé de 13 pour cent et celui sur les services est resté stable. Le chiffre d'affaires par segment géographique a diminué de 12 pour cent en Amérique du Nord et du Sud, de 6 pour cent dans la zone EMEA et de 7 pour cent dans la zone APJC. Les apports des produits ont été surtout stimulés par une croissance de 10 pour cent dans la sécurité. Les plates-formes d'infrastructure se sont repliées de 16 pour cent et les applications de 9 pour cent.

Résultat annuel

Le chiffre d'affaires annuel a régressé de 5 pour cent à 49,3 milliards de dollars. 51 pour cent du chiffre d'affaires reposent sur les logiciels et les services. Le bénéfice net sur l'ensemble de l'année a reculé de 4 pour cent à 11,2 milliards de dollars.

"Au terme de l'exercice 2020, nous avons atteint notre objectif qui était de tirer plus de la moitié de nos revenus des logiciels et des services, une stratégie qui a eu un écho chez les clients qui numérisent leur organisation. Durant l'exercice 2020, Cisco a fait preuve de dynamisme opérationnel sur base de nos excellentes relations avec la clientèle, de notre solide assise financière et de nos innovations différentiées", a déclaré Chuck Robbins, président et CEO de Cisco.

"Tout en nous tournant vers l'avenir, nous avons de nouveau équilibré nos investissements R&D, afin de nous concentrer sur de nouveaux domaines, de sorte que nous puissions continuer de proposer aux clients la technologie à la fois la meilleure et la plus pertinente en recourant à des modes de consommation plus simples et plus aisés."

"Nous avons bien performé au quatrième trimestre et atteint de fortes marges malgré un environnement plein de défis", indique Kelly Kramer, CFO de Cisco. "Les abonnements logiciels représentent à présent 78 pour cent de nos rentrées en software, alors que les autres performances ont continué de croître fortement durant ce trimestre, ce qui reflète bien la puissance de notre gamme de logiciels et de services. On observe le rendement de nos investissements dans l'innovation, tandis que nous ciblons une progression de la croissance à long terme et de la valeur de l'actionnariat."

En collaboration avec Dutch IT-Channel

Il s'agit là des résultats du quatrième trimestre de l'année fiscale 2020 de Cisco, qui s'est clôturé le 25 juillet.Le chiffre d'affaires réalisé sur les produits a régressé de 13 pour cent et celui sur les services est resté stable. Le chiffre d'affaires par segment géographique a diminué de 12 pour cent en Amérique du Nord et du Sud, de 6 pour cent dans la zone EMEA et de 7 pour cent dans la zone APJC. Les apports des produits ont été surtout stimulés par une croissance de 10 pour cent dans la sécurité. Les plates-formes d'infrastructure se sont repliées de 16 pour cent et les applications de 9 pour cent.Résultat annuelLe chiffre d'affaires annuel a régressé de 5 pour cent à 49,3 milliards de dollars. 51 pour cent du chiffre d'affaires reposent sur les logiciels et les services. Le bénéfice net sur l'ensemble de l'année a reculé de 4 pour cent à 11,2 milliards de dollars."Au terme de l'exercice 2020, nous avons atteint notre objectif qui était de tirer plus de la moitié de nos revenus des logiciels et des services, une stratégie qui a eu un écho chez les clients qui numérisent leur organisation. Durant l'exercice 2020, Cisco a fait preuve de dynamisme opérationnel sur base de nos excellentes relations avec la clientèle, de notre solide assise financière et de nos innovations différentiées", a déclaré Chuck Robbins, président et CEO de Cisco."Tout en nous tournant vers l'avenir, nous avons de nouveau équilibré nos investissements R&D, afin de nous concentrer sur de nouveaux domaines, de sorte que nous puissions continuer de proposer aux clients la technologie à la fois la meilleure et la plus pertinente en recourant à des modes de consommation plus simples et plus aisés.""Nous avons bien performé au quatrième trimestre et atteint de fortes marges malgré un environnement plein de défis", indique Kelly Kramer, CFO de Cisco. "Les abonnements logiciels représentent à présent 78 pour cent de nos rentrées en software, alors que les autres performances ont continué de croître fortement durant ce trimestre, ce qui reflète bien la puissance de notre gamme de logiciels et de services. On observe le rendement de nos investissements dans l'innovation, tandis que nous ciblons une progression de la croissance à long terme et de la valeur de l'actionnariat."En collaboration avec Dutch IT-Channel