La Commission européenne a annoncé que les entreprises bénéficieront d'un délai de 24 mois pour équiper leurs appareils d'un port USB-C à partir du moment où la loi entrera en vigueur. Plus tôt cette semaine, la Commission avait émis une proposition de loi rendant le chargeur universel obligatoire, qui deviendrait la norme USB-C. La loi doit cependant encore être approuvée par le Parlement européen et les états membres de l'UE.

L'opposant principal à la loi est le groupe technologique Apple. C'est le seul fabricant de smartphones en vue qui, pour ses iPhone, recourt encore à un chargeur spécifique appelé Lightning. Certains Macbook et iPad disposent cependant déjà d'une entrée USB-C. Chez Apple, on déclare que cette réglementation freinera l'innovation. Et l'entreprise d'ajouter que la période de transition de deux ans sera trop courte pour écouler les stocks existants d'appareils fonctionnant avec l'actuelle technique de recharge.

Les firmes technologiques avaient il y a quelques années déjà été sollicitées pour convenir d'une norme sur une base volontaire, mais aucun compromis n'a encore été trouvé à ce jour.

La Commission européenne a annoncé que les entreprises bénéficieront d'un délai de 24 mois pour équiper leurs appareils d'un port USB-C à partir du moment où la loi entrera en vigueur. Plus tôt cette semaine, la Commission avait émis une proposition de loi rendant le chargeur universel obligatoire, qui deviendrait la norme USB-C. La loi doit cependant encore être approuvée par le Parlement européen et les états membres de l'UE.L'opposant principal à la loi est le groupe technologique Apple. C'est le seul fabricant de smartphones en vue qui, pour ses iPhone, recourt encore à un chargeur spécifique appelé Lightning. Certains Macbook et iPad disposent cependant déjà d'une entrée USB-C. Chez Apple, on déclare que cette réglementation freinera l'innovation. Et l'entreprise d'ajouter que la période de transition de deux ans sera trop courte pour écouler les stocks existants d'appareils fonctionnant avec l'actuelle technique de recharge.Les firmes technologiques avaient il y a quelques années déjà été sollicitées pour convenir d'une norme sur une base volontaire, mais aucun compromis n'a encore été trouvé à ce jour.