EURid, qui gère les noms de domaine .EU, avait précédemment déjà fait savoir qu'à cause du Brexit, les Britanniques ne pourraient plus solliciter un nom de domaine .EU. L'organisation avait dans ce but élaboré un processus avec des dates spécifiques à l'adresse des Britanniques possédant ce type de domaine.

Mais comme à présent, il est très improbable que la Grande-Bretagne quitte effectivement l'UE d'ici la fin octobre, c'est l'ensemble du timing qui est mis en attente. EURid annonce qu'elle communiquera sur sa page Brexit, dès qu'elle aura reçu des informations plus précises de la Commission européenne.

Conformément aux règles actuelles, mises momentanément en attente, les Britanniques ne pourront plus enregistrer de domaine .EU à partir du 1er novembre. Et ceux qui en possèdent déjà un, ne seront plus en règle avec la loi européenne à partir de cette même date.

Les domaines ne disparaîtront pas immédiatement, mais leurs propriétaires auront jusqu'au 1er janvier 2020 pour adapter les données de leur contrat. Cela signifie que tout propriétaire d'un domaine .EU devra être une entreprise ou une personne au sein de l'Union européenne. Il en ira de même pour les habitants de Gibraltar, qui est encore et toujours une zone britannique.

Le point sensible concerne surtout les domaines qui viennent à échéance entre le 1er novembre et le 1er janvier. Ils ne seront en effet pas automatiquement renouvelés, ce qui signifie que les sites et services associés à ces domaines ne fonctionneront plus.

Mais provisoirement, il semble que le Brexit fera l'objet d'un report. On verra ensuite si de nouvelles dates seront fixées pour les gestionnaires de sites web .EU britanniques.