LogicaCMG a déclaré dimanche que Read avait accéléré ses projets de départ "en raison de l'évolution actuelle''. Et de se référer à l'avertissement que LogicaCMG avait lancé la semaine dernière à propos du fait que les activités britanniques n'atteindraient pas le chiffre d'affaires prévu. Cette annonce a en effet provoqué une chute du cours de plus de 9 pour cent à la bourse d'Amsterdam.C'est en 1993 que Read entama sa carrière de CEO chez Logica, une entreprise occupant 3.000 personnes et principalement basée au Royaume-Uni. Après sa fusion avec la néerlandaise CMG en 2002, LogicaCMG est devenue la principale entreprise européenne de services IT.On ne sait pas encore qui succédera à Read. On estime que ce sera quelqu'un de l'extérieur de l'entreprise car dans le cas contraire, le successeur serait déjà connu.

LogicaCMG a déclaré dimanche que Read avait accéléré ses projets de départ "en raison de l'évolution actuelle''. Et de se référer à l'avertissement que LogicaCMG avait lancé la semaine dernière à propos du fait que les activités britanniques n'atteindraient pas le chiffre d'affaires prévu. Cette annonce a en effet provoqué une chute du cours de plus de 9 pour cent à la bourse d'Amsterdam.C'est en 1993 que Read entama sa carrière de CEO chez Logica, une entreprise occupant 3.000 personnes et principalement basée au Royaume-Uni. Après sa fusion avec la néerlandaise CMG en 2002, LogicaCMG est devenue la principale entreprise européenne de services IT.On ne sait pas encore qui succédera à Read. On estime que ce sera quelqu'un de l'extérieur de l'entreprise car dans le cas contraire, le successeur serait déjà connu.