Oracle ne donne aucun détail ni sur la maladie ni sur la durée d'absence probable de Hurd. Ses tâches seront reprises par l'autre CEO, Safra Catz, et par le fondateur et CTO de l'entreprise, Larry Ellison.

Hurd travaille depuis 2010 pour Oracle, initialement comme président. En 2014, il devint CEO, en même temps que Catz, alors qu'Ellison assuma la fonction de CTO. Ellison reste néanmoins la figure de proue de la firme.

La semaine prochaine, Oracle lancera selon toute probabilité de nouveaux produits et de nouvelles annonces et ce, à l'occasion de sa conférence Oracle Openworld organisée à San Francisco.

En même temps que la nouvelle du départ temporaire de Hurd, Oracle révèle également ses résultats du trimestre écoulé. La firme technologique a enregistré un chiffre d'affaires de 9,22 milliards de dollars, soit deux pour cent de plus que durant le trimestre correspondant de l'année dernière.

Mais selon l'agence de presse Reuters, ce montant se situe en-deçà des attentes de Wall Street, qui tablait sur 9,29 milliards de dollars. Reuters considère cela comme un signe qu'Oracle continue d'éprouver des difficultés à s'imposer sur le marché du nuage où elle pâtit de la concurrence d'AWS, Azure ou Google.

Le chiffre d'affaires émane essentiellement de l'activité Cloud Services and License Support (6,8 milliards de dollars). Quant à l'activité Cloud License and On-Premise License, elle a rapporté 812 millions de dollars de chiffre d'affaires. Par action, le chiffre d'affaires total s'établit à 63 cents américains, contre 57 cents l'année dernière. Oracle va aussi racheter 15 milliards d'actions.