Le centre fonctionnera de manière virtuelle et prodiguera des informations en temps réel sur les moyens de transport de la ville, mais aussi sur les embouteillages ou les travaux. La ville collaborera pour ce faire avec la compagnie de transport De Lijn, la police locale, d'autres villes proches, des jeunes entreprises, des écoles supérieures et des universités notamment.

Tout cela sera encore complété par des renseignements fournis par Waze, avec qui la ville a conclu un partenariat. Dans ce cadre, Gand partagera publiquement les infos disponibles sur les travaux avec la plate-forme des conducteurs. Waze donnera à son tour des renseignements sur les accidents, files, retards, travaux et autres situations dangereuses.

L'objectif est de combiner l'ensemble de ces données pour informer le plus complètement possible les usagers de la route sur l'état du trafic, afin qu'ils puissent si nécessaire adapter leur itinéraire ou leur mode de transport. "Nous voulons rendre notre ville plus accessible et nous assurer que chaque usager de la route dispose d'informations précises sur la mobilité et ce, pour tous les moyens de transport", déclare Filip Watteeuw, l'échevin de la mobilité et des travaux publics de la ville de Gand.

Le centre fonctionnera de manière virtuelle et prodiguera des informations en temps réel sur les moyens de transport de la ville, mais aussi sur les embouteillages ou les travaux. La ville collaborera pour ce faire avec la compagnie de transport De Lijn, la police locale, d'autres villes proches, des jeunes entreprises, des écoles supérieures et des universités notamment.Tout cela sera encore complété par des renseignements fournis par Waze, avec qui la ville a conclu un partenariat. Dans ce cadre, Gand partagera publiquement les infos disponibles sur les travaux avec la plate-forme des conducteurs. Waze donnera à son tour des renseignements sur les accidents, files, retards, travaux et autres situations dangereuses. L'objectif est de combiner l'ensemble de ces données pour informer le plus complètement possible les usagers de la route sur l'état du trafic, afin qu'ils puissent si nécessaire adapter leur itinéraire ou leur mode de transport. "Nous voulons rendre notre ville plus accessible et nous assurer que chaque usager de la route dispose d'informations précises sur la mobilité et ce, pour tous les moyens de transport", déclare Filip Watteeuw, l'échevin de la mobilité et des travaux publics de la ville de Gand.