Le contrôleur néerlandais reste sur sa position, selon laquelle cela engendrera plus de liberté de choix pour les consommateurs. KPN devra cependant continuer de louer de l'espace réseau aux autres fournisseurs.

L'ACM permet toutefois à l'entreprise télécom de négocier librement avec les concurrents sur l'accès au réseau. Les accords ne devront dorénavant plus être soumis au contrôleur de la concurrence. "KPN peut à présent consentir plutôt des investissements destinés à rendre le réseau cuivré plus rapide. Pour les clients, cette adaptation fera en sorte qu'ils sauront préventivement où ils en sont'', affirme le gestionnaire du marché.

Source: Automatiseringgids