Une 'collaboratrice haut placée' de la chancelière allemande Angela Merkel a été la victime d'une cyber-attaque. Voilà ce qu'annonce l'agence de presse ANP sur base de médias allemands.

En dépit des règles en vigueur, la collaboratrice aurait emmené la clé USB chez elle, où le virus aurait été installé, avant de se propager dans le quartier général berlinois de Merkel, apprend-on encore.

Les dommages seraient dus au virus mal famé Regin, celui-là même avec lequel Belgacom avait été piratée en 2013, du moins selon une enquête menée par De Standaard, NRC Handelsblad et The Intercept.

Le Bureau fédéral pour la Sécurité dans la technologie de l'Information (BSI) a examiné le piratage du bureau de Merkel et a constaté que Regin 'est provisoirement le seul intrus', toujours selon ANP. (MI)