La Suède et la Norvège ont connu l'automne et le début d'hiver les plus humides depuis plus de vingt ans. Les températures moyennes furent largement au-dessus de zéro. Les centrales hydrauliques dans les deux pays ont pu ainsi fournir beaucoup d'électricité, ce qui a provoqué une diminution du prix du courant. Mais qu'est-ce que cela a à voir avec les crypto-monnaies, nous direz-vous? Et bien sachez qu'il faut beaucoup d'électricité pour les extraire. Elles sont créées dans de grands centres informatiques. Les algorithmes sont intégrés à des salles qui sont souvent aussi vastes que des hangars d'aéroport. Pour l'extraction, ce genre de centre consomme parfois autant de courant que 70.000 ménages.

Tarifs électriques réduits

La météo inhabituellement humide et la douceur des températures ont gonflé les réservoirs aquifères de cette région scandinave jusqu'à un niveau maximum, qui n'avait plus été enregistré depuis plus de vingt ans. Il en est résulté que le prix du courant a été proche de zéro pendant d'assez longues périodes. Du reste, le prix moyen de l'électricité cette année y est de deux tiers inférieur à celui pratiqué en Allemagne, le plus grand marché énergétique européen. La Suède et la Norvège sont donc actuellement des alternatives intéressantes à la Chine, au Kazakhstan et au Canada, des endroits où on extrait beaucoup de bitcoins.

La Suède et la Norvège ont connu l'automne et le début d'hiver les plus humides depuis plus de vingt ans. Les températures moyennes furent largement au-dessus de zéro. Les centrales hydrauliques dans les deux pays ont pu ainsi fournir beaucoup d'électricité, ce qui a provoqué une diminution du prix du courant. Mais qu'est-ce que cela a à voir avec les crypto-monnaies, nous direz-vous? Et bien sachez qu'il faut beaucoup d'électricité pour les extraire. Elles sont créées dans de grands centres informatiques. Les algorithmes sont intégrés à des salles qui sont souvent aussi vastes que des hangars d'aéroport. Pour l'extraction, ce genre de centre consomme parfois autant de courant que 70.000 ménages.La météo inhabituellement humide et la douceur des températures ont gonflé les réservoirs aquifères de cette région scandinave jusqu'à un niveau maximum, qui n'avait plus été enregistré depuis plus de vingt ans. Il en est résulté que le prix du courant a été proche de zéro pendant d'assez longues périodes. Du reste, le prix moyen de l'électricité cette année y est de deux tiers inférieur à celui pratiqué en Allemagne, le plus grand marché énergétique européen. La Suède et la Norvège sont donc actuellement des alternatives intéressantes à la Chine, au Kazakhstan et au Canada, des endroits où on extrait beaucoup de bitcoins.