La récompense pour l'extraction d'un bitcoin a diminué de moitié. Cet ajustement a été effectué lundi soir. Les 'miners' qui extraient un bloc de la chaîne de blocs de la monnaie, obtiendront désormais 6,25 bitcoins en échange, soit quelque 53.000 euros au cours actuel.

Le bitcoin et d'autres monnaies numériques comptent sur ce genre d'extracteurs pour faire tourner des logiciels qui résolvent des problèmes mathématiques complexes et cryptent ainsi les blocs sur la chaîne de blocs. En retour, ils sont récompensés par de nouveaux bitcoins. La diminution de moitié de cette récompense à intervalles réguliers est typique du concept même de la monnaie. L'objectif est que le nombre de bitcoins reste limité. En réduisant la récompense, il devient moins lucratif de les extraire, et le nombre de monnaies extraites devrait aussi augmenter moins rapidement. On soupçonne que les derniers bitcoins seront distribués en 2040.

C'est déjà la troisième fois que la récompense est réduite de moitié, ce qui semble pas impacter directement le cours de la monnaie.

La récompense pour l'extraction d'un bitcoin a diminué de moitié. Cet ajustement a été effectué lundi soir. Les 'miners' qui extraient un bloc de la chaîne de blocs de la monnaie, obtiendront désormais 6,25 bitcoins en échange, soit quelque 53.000 euros au cours actuel.Le bitcoin et d'autres monnaies numériques comptent sur ce genre d'extracteurs pour faire tourner des logiciels qui résolvent des problèmes mathématiques complexes et cryptent ainsi les blocs sur la chaîne de blocs. En retour, ils sont récompensés par de nouveaux bitcoins. La diminution de moitié de cette récompense à intervalles réguliers est typique du concept même de la monnaie. L'objectif est que le nombre de bitcoins reste limité. En réduisant la récompense, il devient moins lucratif de les extraire, et le nombre de monnaies extraites devrait aussi augmenter moins rapidement. On soupçonne que les derniers bitcoins seront distribués en 2040.C'est déjà la troisième fois que la récompense est réduite de moitié, ce qui semble pas impacter directement le cours de la monnaie.