L'étudiante en master 'Nieuwe Media & Maatschappij' Lisa Riti a examiné avec iMinds dans quelle mesure les gens paient pour acquérir des applis et/ou s'ils sont ouverts à la publicité. Il en ressort que seul un pour cent des applis installées sont payées.

Elle a aussi observé que ce sont les applis pour les réseaux sociaux et l'information (par exemple de sites d'actualité) qui sont les plus populaires, mais que c'est dans ce dernier groupe que les utilisateurs se montrent le plus négatifs vis-à-vis de la publicité.

Une seconde phase de l'étude, dans le cadre de laquelle ce furent surtout des 'digital natives' qui ont été interrogés en ligne, indique que les jeunes utilisateurs des médias optent pour des applis avec publicités par rapport aux applis payantes, en l'absence d'une alternative entièrement gratuite. Les 'digital natives' sont aussi plus enclins à faire des achats 'in-app' plutôt que de payer pour une appli, avant de pouvoir l'installer.