Le Security Index annuel d'Unisys sonde quelque 1.000 Belges à propos de leur confiance dans les institutions publiques au niveau de la protection de leurs données.

Huit Belges sur dix environ (81 pour cent) sont modérément à extrêmement préoccupés au sujet de fuites de données de la part de leur banque, sept sur dix environ craignent que leurs données personnelles ne reposent pas vraiment entre de bonnes mains au sein des pouvoirs publics (69 pour cent) ou chez les opérateurs télécoms (70 pour cent), six sur dix (59 pour cent) ont peur que les institutions de soins de santé divulguent leurs données, et cinq sur dix (49 pour cent) sont inquiets à propos de la protection de leurs données par les compagnies aériennes et les hôtels.

Ce qui est étonnant, c'est que les personnes interrogées ne sont pas vraiment prêtes à adapter leur comportement web en conséquence: alors que 58 pour cent d'entre elles déclarent qu'elles seraient plus prudentes au niveau de leurs transactions en ligne après une fuite de données, à peine 15 pour cent seraient prêtes à changer de fournisseur.