"Le développement de larges capacités de stockage de l'électricité est l'un des points-clés pour réussir la transition énergétique", assurent les deux pionniers du projet, Cédric Legros et Pierre Bayart. La mise en exploitation du projet, qui aura nécessité 9,2 millions d'euros d'investissement, précise L'Echo, est prévue pour la mi-2021. Un investissement couvert à hauteur de 50% par un financement bancaire sans recours octroyé par Triodos.

"Le stockage d'électricité constitue en effet un atout majeur pour assurer tant la sécurité d'approvisionnement durable et neutre en émissions de CO2, en particulier pendant les périodes sans vent ni soleil, que la stabilité du réseau, surtout lorsque le renouvelable est abondant", détaille le communiqué.

Ici, les batteries ont en outre "une durée de stockage plus longue (la batterie se charge ou se décharge en deux heures, contre 30 minutes à une heure pour la quasi totalité des capacités existantes en Europe)", ajoute Pierre Bayart.

Le premier projet de parc de batteries a été développé "dans un objectif de réplicabilité à plus grande échelle", souligne encore Cédric Legros.

"Le développement de larges capacités de stockage de l'électricité est l'un des points-clés pour réussir la transition énergétique", assurent les deux pionniers du projet, Cédric Legros et Pierre Bayart. La mise en exploitation du projet, qui aura nécessité 9,2 millions d'euros d'investissement, précise L'Echo, est prévue pour la mi-2021. Un investissement couvert à hauteur de 50% par un financement bancaire sans recours octroyé par Triodos."Le stockage d'électricité constitue en effet un atout majeur pour assurer tant la sécurité d'approvisionnement durable et neutre en émissions de CO2, en particulier pendant les périodes sans vent ni soleil, que la stabilité du réseau, surtout lorsque le renouvelable est abondant", détaille le communiqué.Ici, les batteries ont en outre "une durée de stockage plus longue (la batterie se charge ou se décharge en deux heures, contre 30 minutes à une heure pour la quasi totalité des capacités existantes en Europe)", ajoute Pierre Bayart.Le premier projet de parc de batteries a été développé "dans un objectif de réplicabilité à plus grande échelle", souligne encore Cédric Legros.