Microsoft a présenté les résultats de son plus récent trimestre (qui est aussi le deuxième de son exercice fiscal 2021 et qui s'est clôturé le 31 décembre). Il est question d'un chiffre d'affaires de 43,1 milliards de dollars, en progression de 17 pour cent par rapport au trimestre correspondant de l'année précédente. Le bénéfice d'exploitation s'est inscrit à 17,9 milliards (+29 pour cent) et le bénéfice net à 15,2 milliards de dollars (+33 pour cent).

Windows, Xbox, Surface

Le 'personal computing' est la plus importante division de l'entreprise avec ses 15,1 milliards de dollars de chiffre d'affaires, en croissance de 14 pour cent. Cette hausse est en grande partie due aux nouvelles Xbox Series X lancées en novembre dernier. Le département 'gaming' de Microsoft a ainsi crû de quarante pour cent.

En outre, dans la division PC, les produits commerciaux et les services dans le nuage ont progressé de 10 pour cent. Windows OEM (les licences pour les fabricants d'ordinateurs) a connu une hausse d'1 pour cent. Les appareils Surface ont crû de 3 pour cent et les annonces de recherche de 2 pour cent.

Nuage

La division 'intelligent cloud' a enregistré un chiffre d'affaires de 14,6 milliards de dollars, en hausse de 23 pour cent. Microsoft bénéficie ici surtout d'une croissance de ses produits serveurs et de ses services 'cloud', qui ont réalisé une hausse de 26 pour cent en chiffre d'affaires. Azure dans son ensemble (réparti sur plusieurs départements) a même progressé de 50 pour cent.

Office, LinkedIn et Dynamics

Le trimestre écoulé, le département 'productivity and business processes' a atteint un chiffre d'affaires de 13,4 milliards de dollars, en progression de 13 pour cent.

Ici, il convient de noter surtout la bonne santé de LinkedIn, qui a enregistré une hausse de 23 pour cent de son chiffre d'affaires. Les produits bureautiques professionnels et les services dans le nuage ont crû de 11 pour cent. En dépend entre autres Office 365, dont le chiffre d'affaires a crû de 21 pour cent. Les logiciels bureautiques et services 'cloud' orientés consommateur (Microsoft 365) ont gagné 7 pour cent. Les produits Dynamics avec, notamment, les applications CRM et ERP Microsoft Dynamics ont enregistré une forte hausse de 21 pour cent.

Tout bien considéré, Microsoft a vraiment le vent en poupe. Cela s'explique en partie par la crise du corona, durant laquelle les entreprises ont parfois dû investir davantage dans le télétravail et supporter plus avant les solutions dans le nuage. En même temps, les confinements ont fait en sorte que la pourtant déjà forte demande de la toute nouvelle Xbox s'est encore renforcée.

Pour le trimestre suivant, Microsoft table pour ses principales divisions sur une légère hausse par rapport aux résultats actuels.

Microsoft a présenté les résultats de son plus récent trimestre (qui est aussi le deuxième de son exercice fiscal 2021 et qui s'est clôturé le 31 décembre). Il est question d'un chiffre d'affaires de 43,1 milliards de dollars, en progression de 17 pour cent par rapport au trimestre correspondant de l'année précédente. Le bénéfice d'exploitation s'est inscrit à 17,9 milliards (+29 pour cent) et le bénéfice net à 15,2 milliards de dollars (+33 pour cent).Windows, Xbox, SurfaceLe 'personal computing' est la plus importante division de l'entreprise avec ses 15,1 milliards de dollars de chiffre d'affaires, en croissance de 14 pour cent. Cette hausse est en grande partie due aux nouvelles Xbox Series X lancées en novembre dernier. Le département 'gaming' de Microsoft a ainsi crû de quarante pour cent.En outre, dans la division PC, les produits commerciaux et les services dans le nuage ont progressé de 10 pour cent. Windows OEM (les licences pour les fabricants d'ordinateurs) a connu une hausse d'1 pour cent. Les appareils Surface ont crû de 3 pour cent et les annonces de recherche de 2 pour cent.NuageLa division 'intelligent cloud' a enregistré un chiffre d'affaires de 14,6 milliards de dollars, en hausse de 23 pour cent. Microsoft bénéficie ici surtout d'une croissance de ses produits serveurs et de ses services 'cloud', qui ont réalisé une hausse de 26 pour cent en chiffre d'affaires. Azure dans son ensemble (réparti sur plusieurs départements) a même progressé de 50 pour cent.Office, LinkedIn et DynamicsLe trimestre écoulé, le département 'productivity and business processes' a atteint un chiffre d'affaires de 13,4 milliards de dollars, en progression de 13 pour cent.Ici, il convient de noter surtout la bonne santé de LinkedIn, qui a enregistré une hausse de 23 pour cent de son chiffre d'affaires. Les produits bureautiques professionnels et les services dans le nuage ont crû de 11 pour cent. En dépend entre autres Office 365, dont le chiffre d'affaires a crû de 21 pour cent. Les logiciels bureautiques et services 'cloud' orientés consommateur (Microsoft 365) ont gagné 7 pour cent. Les produits Dynamics avec, notamment, les applications CRM et ERP Microsoft Dynamics ont enregistré une forte hausse de 21 pour cent.Tout bien considéré, Microsoft a vraiment le vent en poupe. Cela s'explique en partie par la crise du corona, durant laquelle les entreprises ont parfois dû investir davantage dans le télétravail et supporter plus avant les solutions dans le nuage. En même temps, les confinements ont fait en sorte que la pourtant déjà forte demande de la toute nouvelle Xbox s'est encore renforcée.Pour le trimestre suivant, Microsoft table pour ses principales divisions sur une légère hausse par rapport aux résultats actuels.