La mode des appareils tablettes du genre iPad passera de vie à trépas cette année encore, déclare un analyste.

Vernon Essi, analyste chez Needham & Co, fait cette déclaration étonnante sur le site web d'EETimes: "Il y a eu un énorme enthousiasme pour les appareils tablettes avec le lancement de l'iPad d'Apple et en raison de la lutte connexe entre les e-books. L'on spécule pleinement sur une cannibalisation du marché des notebooks par les tablettes. Il pourrait y avoir là un fond de vérité, mais en général, les responsables susceptibles de mettre du poids dans la balance allèguent souvent à ce propos un délai encore vague en disant surtout que ce marché est encore tout récent."

Essi réagit de manière tout aussi tranchée. Selon lui, l'iPad est cité à toutes les sauces surtout dans le petit monde des investisseurs, qui veulent simplement se profiler en connaisseurs technologiques. "Cette suffisance génère la croyance que l'homme de la rue a une envie folle de tablette pour se libérer de son notebook peu pratique."

Essi représente ainsi l'une des premières voix réellement 'dissidentes' estimant que l'appareil tablette passera rapidement - cette année encore - à l'arrière-plan à l'avantage des systèmes d'infos et de loisirs (infotainment) dans les voitures. C'est la que se trouverait, selon lui, la croissance la plus forte. Attendons voir...

La mode des appareils tablettes du genre iPad passera de vie à trépas cette année encore, déclare un analyste. Vernon Essi, analyste chez Needham & Co, fait cette déclaration étonnante sur le site web d'EETimes: "Il y a eu un énorme enthousiasme pour les appareils tablettes avec le lancement de l'iPad d'Apple et en raison de la lutte connexe entre les e-books. L'on spécule pleinement sur une cannibalisation du marché des notebooks par les tablettes. Il pourrait y avoir là un fond de vérité, mais en général, les responsables susceptibles de mettre du poids dans la balance allèguent souvent à ce propos un délai encore vague en disant surtout que ce marché est encore tout récent." Essi réagit de manière tout aussi tranchée. Selon lui, l'iPad est cité à toutes les sauces surtout dans le petit monde des investisseurs, qui veulent simplement se profiler en connaisseurs technologiques. "Cette suffisance génère la croyance que l'homme de la rue a une envie folle de tablette pour se libérer de son notebook peu pratique." Essi représente ainsi l'une des premières voix réellement 'dissidentes' estimant que l'appareil tablette passera rapidement - cette année encore - à l'arrière-plan à l'avantage des systèmes d'infos et de loisirs (infotainment) dans les voitures. C'est la que se trouverait, selon lui, la croissance la plus forte. Attendons voir...