L'autorité télécom turque TIB a informé Reuters que la Turquie a bloqué l'accès à YouTube.

Le blocus de YouTube arrive quelques heures après une fuite sur le service vidéo de l'enregistrement sonore d'un entretien entre le chef du service de renseignements turc, le ministre turc des affaires étrangères et le chef de l'armée à propos d'une possible intervention militaire en Syrie.

Le premier ministre Recep Tayyip Erdogan, qui avait déjà fait bloquer Twitter, accuse le média social de diffuser des informations erronées.

L'autorité télécom turque TIB a informé Reuters que la Turquie a bloqué l'accès à YouTube. Le blocus de YouTube arrive quelques heures après une fuite sur le service vidéo de l'enregistrement sonore d'un entretien entre le chef du service de renseignements turc, le ministre turc des affaires étrangères et le chef de l'armée à propos d'une possible intervention militaire en Syrie. Le premier ministre Recep Tayyip Erdogan, qui avait déjà fait bloquer Twitter, accuse le média social de diffuser des informations erronées.