Précédemment déjà, Zoom avait annoncé que les transcriptions en temps réel - la conversion automatique de la parole en sous-titres écrits lors de réunions en ligne - allaient être possibles en anglais et aussi sur les comptes Zoom gratuits. Lors de sa conférence Zoomtopia, l'entreprise signale à présent vouloir ajouter 30 langues supplémentaires d'ici la fin de l'an prochain. Malheureusement, Zoom ne révèle pas encore de quelles langues il s'agira exactement et/ou si le néerlandais par exemple sera l'une d'elles.

Les comptes payants pourront également d'ici fin 2022 - il faudra donc patienter encore un peu! - bénéficier de la traduction en direct dans 12 langues. Ici encore, on ignore de quelles langues il s'agira, même si lors d'une conférence de presse en ligne, Zoom affirma qu'elle recourrait à l'apprentissage machine en vue d'améliorer progressivement les résultats: une connaissance que l'entreprise a acquise en rachetant l'éditeur de logiciels allemand Kites.

DN
© DN

Fonctionnement hybride

Zoom est l'un des vainqueurs technologiques de la crise du corona - étiez-vous déjà client avant la propagation de la pandémie? - et entend à présent se profiler clairement comme un outil qui continuera d'exister à juste titre après le corona. Il est prévu toute une série de nouvelles fonctions et d'innovations destinées à faire du logiciel davantage un outil collaboratif capable de lancer un pont entre le travail à distance et au bureau.

Plus tard cette année, la fonctionnalité du 'whiteboard' (tableau blanc) par exemple sera étendue et lancée sous forme bêta comme une appli Zoom et un outil en ligne utilisable aussi en dehors des réunions Zoom. Le tableau blanc deviendra ainsi un produit à part entière à côté des entretiens vidéo. Via un nouveau widget, l'utilisateur Zoom pourra par exemple aussi informer facilement l'hôte d'une réunion continue qu'il participe encore à une autre réunion. Il y aura également un lien vers Horizon Workrooms: une collaboration avec l'offre Oculus VR de Facebook pour se réunir aussi en réalité virtuelle et pour utiliser le tableau blanc.

Flux vidéo individuels dans la salle de réunion

Autre exemple encore de la façon dont Zoom mise sur l'expérience de travail hybride: la nouvelle 'Zoom Rooms Smart Gallery', qui consiste à ce que tous les participants se trouvant dans une salle de réunion soient clairement mis en image et de la même manière que les participants à distance. Autrement dit, tout un chacun sera mis individuellement en image. Autre nouveauté ultérieurement cette année: une solution 'hot desk'. Via cette fonction, les employés pourront réserver des postes et espaces de travail dans leur bureau sur la base d'une carte interactive de l'environnement bureautique. La fonction pourra être combinée à Zoom Rooms ou à des appareils Zoom Phone physiques, mais aussi être importée de manière conviviale: pensons aux codes QR qu'on scanne avec l'appli Zoom, afin de revendiquer un poste de travail.

Orienté Teams

Zoom évoluera aussi quelque peu davantage dans la direction de son concurrent Teams de Microsoft. 'Continuous Collaboration' intègrera Zoom avec des logiciels de tiers et permettra aux utilisateurs de partager des fichiers, enregistrements et clavardages de Zoom Meetings soit entre eux, soit avec d'autres logiciels. Il en résultera que vous pourrez retrouver des fichiers et des documents, les partager et poursuivre leur traitement, sans devoir quitter le client Zoom.

Conférences

L'entreprise américaine envisage en outre d'étendre le volet événements de son logiciel. Les organisateurs pourront ainsi mettre en oeuvre des événements sophistiqués sur plusieurs jours avec des fonctionnalités étoffées telles un lobby événementiel, le chat, des possibilités de réseau et de sponsoring, des enquêtes, des enregistrements et des analyses.

DN
© DN
Précédemment déjà, Zoom avait annoncé que les transcriptions en temps réel - la conversion automatique de la parole en sous-titres écrits lors de réunions en ligne - allaient être possibles en anglais et aussi sur les comptes Zoom gratuits. Lors de sa conférence Zoomtopia, l'entreprise signale à présent vouloir ajouter 30 langues supplémentaires d'ici la fin de l'an prochain. Malheureusement, Zoom ne révèle pas encore de quelles langues il s'agira exactement et/ou si le néerlandais par exemple sera l'une d'elles.Les comptes payants pourront également d'ici fin 2022 - il faudra donc patienter encore un peu! - bénéficier de la traduction en direct dans 12 langues. Ici encore, on ignore de quelles langues il s'agira, même si lors d'une conférence de presse en ligne, Zoom affirma qu'elle recourrait à l'apprentissage machine en vue d'améliorer progressivement les résultats: une connaissance que l'entreprise a acquise en rachetant l'éditeur de logiciels allemand Kites.Zoom est l'un des vainqueurs technologiques de la crise du corona - étiez-vous déjà client avant la propagation de la pandémie? - et entend à présent se profiler clairement comme un outil qui continuera d'exister à juste titre après le corona. Il est prévu toute une série de nouvelles fonctions et d'innovations destinées à faire du logiciel davantage un outil collaboratif capable de lancer un pont entre le travail à distance et au bureau.Plus tard cette année, la fonctionnalité du 'whiteboard' (tableau blanc) par exemple sera étendue et lancée sous forme bêta comme une appli Zoom et un outil en ligne utilisable aussi en dehors des réunions Zoom. Le tableau blanc deviendra ainsi un produit à part entière à côté des entretiens vidéo. Via un nouveau widget, l'utilisateur Zoom pourra par exemple aussi informer facilement l'hôte d'une réunion continue qu'il participe encore à une autre réunion. Il y aura également un lien vers Horizon Workrooms: une collaboration avec l'offre Oculus VR de Facebook pour se réunir aussi en réalité virtuelle et pour utiliser le tableau blanc.Autre exemple encore de la façon dont Zoom mise sur l'expérience de travail hybride: la nouvelle 'Zoom Rooms Smart Gallery', qui consiste à ce que tous les participants se trouvant dans une salle de réunion soient clairement mis en image et de la même manière que les participants à distance. Autrement dit, tout un chacun sera mis individuellement en image. Autre nouveauté ultérieurement cette année: une solution 'hot desk'. Via cette fonction, les employés pourront réserver des postes et espaces de travail dans leur bureau sur la base d'une carte interactive de l'environnement bureautique. La fonction pourra être combinée à Zoom Rooms ou à des appareils Zoom Phone physiques, mais aussi être importée de manière conviviale: pensons aux codes QR qu'on scanne avec l'appli Zoom, afin de revendiquer un poste de travail.Zoom évoluera aussi quelque peu davantage dans la direction de son concurrent Teams de Microsoft. 'Continuous Collaboration' intègrera Zoom avec des logiciels de tiers et permettra aux utilisateurs de partager des fichiers, enregistrements et clavardages de Zoom Meetings soit entre eux, soit avec d'autres logiciels. Il en résultera que vous pourrez retrouver des fichiers et des documents, les partager et poursuivre leur traitement, sans devoir quitter le client Zoom.L'entreprise américaine envisage en outre d'étendre le volet événements de son logiciel. Les organisateurs pourront ainsi mettre en oeuvre des événements sophistiqués sur plusieurs jours avec des fonctionnalités étoffées telles un lobby événementiel, le chat, des possibilités de réseau et de sponsoring, des enquêtes, des enregistrements et des analyses.