Le règlement proposé, qui peut être consulté via T-Online, se compose de quatre niveaux. Aux deux premiers, il est entre autres question d'une interdiction d'utilisation des bains à bulles, saunas, sèche-linge et de la désactivation du chauffage dans les lieux publics. Mais à partir du deuxième niveau, les services de streaming doivent également restreindre leur offre jusqu'à la qualité SD consommant moins de données que la HD.

Dès le niveau 3, l'utilisation de voitures électriques est limitée au strict nécessaire, à savoir aller faire des courses, se rendre chez le médecin, mais aussi assister à des événements religieux. Une limitation de la vitesse a également été imaginée, afin de réduire la consommation énergétique des véhicules électriques.

Ni jeux ni crypto-espèces

Dans la même catégorie, l'utilisation de DVD, Blu Ray, consoles de jeu, streaming vidéo à des fins de loisirs, ainsi que l'extraction de crypto-espèces sont également restreints. Il va de soi que cette liste ne se limite pas à la technologie. Le sport amateur, l'éclairage des stades, le recours au car wash, etc. sont en effet aussi modérés.

En théorie, la Suisse dispose de suffisamment d'électricité pour sa population. Soixante pour cent de l'énergie du pays provient de sources hydrauliques, dix pour cent de l'éolien et vingt pour cent du nucléaire. Mais comme le réseau helvétique est connecté à ceux des pays voisins, il pourrait être impacté par une pénurie énergétique en France par exemple.

Le règlement proposé, qui peut être consulté via T-Online, se compose de quatre niveaux. Aux deux premiers, il est entre autres question d'une interdiction d'utilisation des bains à bulles, saunas, sèche-linge et de la désactivation du chauffage dans les lieux publics. Mais à partir du deuxième niveau, les services de streaming doivent également restreindre leur offre jusqu'à la qualité SD consommant moins de données que la HD.Dès le niveau 3, l'utilisation de voitures électriques est limitée au strict nécessaire, à savoir aller faire des courses, se rendre chez le médecin, mais aussi assister à des événements religieux. Une limitation de la vitesse a également été imaginée, afin de réduire la consommation énergétique des véhicules électriques.Ni jeux ni crypto-espècesDans la même catégorie, l'utilisation de DVD, Blu Ray, consoles de jeu, streaming vidéo à des fins de loisirs, ainsi que l'extraction de crypto-espèces sont également restreints. Il va de soi que cette liste ne se limite pas à la technologie. Le sport amateur, l'éclairage des stades, le recours au car wash, etc. sont en effet aussi modérés.En théorie, la Suisse dispose de suffisamment d'électricité pour sa population. Soixante pour cent de l'énergie du pays provient de sources hydrauliques, dix pour cent de l'éolien et vingt pour cent du nucléaire. Mais comme le réseau helvétique est connecté à ceux des pays voisins, il pourrait être impacté par une pénurie énergétique en France par exemple.