L'amende que doit payer Facebook, est de 3.000 roubles, soit 41 euros. L'entreprise se l'est vue infliger à cause du fait qu'elle ne conserve pas les données des utilisateurs russes sur le territoire national, ce qui est pourtant obligatoire depuis l'entrée en vigueur en septembre 2015 d'une loi allant dans ce sens.

Selon l'agence de presse russe Interfax, une plainte avait été déposée par le régulateur télécom russe Roskomnadzor. L'agence indique aussi qu'une amende similaire a été infligée à Twitter la semaine passée. Jusqu'à présent, cette loi sur le respect des données n'a été que rarement appliquée dans la pratique. Dans le passé, seul LinkedIn a en effet fait l'objet d'une condamnation identique, après quoi le réseau fut bloqué en Russie.

Il est probable que cette mini-amende soit à terme, dans le cadre de la procédure, le précurseur d'un blocage complet de Facebook (et de Twitter) dans le pays.