Le superordinateur a été baptisé RSK Tornado. Son constructeur RSK Group annonce que la plate-forme est destinée à accélérer le remplacement des systèmes HPC (High Performance Computing), centres de données et systèmes de stockage en Russie. L'entreprise semble ainsi faire allusion aux sanctions américaines. Diverses grandes firmes de puces, dont Intel, AMD et TSMC, ne fournissent plus de produits à la Russie en réaction à la guerre en Ukraine. Tel est le cas aussi de plusieurs autres entreprises technologiques en vue.

RSK Tornado supporte jusqu'à 104 serveurs dans une armoire. Le superordinateur est compatible avec les processeurs x86 de fabrication étrangère, mais aussi avec les puces russes Elbrus introduites en 2015.

En collaboration avec Dutch IT-Channel.

Le superordinateur a été baptisé RSK Tornado. Son constructeur RSK Group annonce que la plate-forme est destinée à accélérer le remplacement des systèmes HPC (High Performance Computing), centres de données et systèmes de stockage en Russie. L'entreprise semble ainsi faire allusion aux sanctions américaines. Diverses grandes firmes de puces, dont Intel, AMD et TSMC, ne fournissent plus de produits à la Russie en réaction à la guerre en Ukraine. Tel est le cas aussi de plusieurs autres entreprises technologiques en vue.RSK Tornado supporte jusqu'à 104 serveurs dans une armoire. Le superordinateur est compatible avec les processeurs x86 de fabrication étrangère, mais aussi avec les puces russes Elbrus introduites en 2015.En collaboration avec Dutch IT-Channel.