Voilà ce qui ressort d'un sondage effectué par l'agence de presse Reuters parmi les dirigeants de ces groupes chinois, et des analystes. Durant les quatre années de présidence Trump, les firmes technologiques chinoises ont appris "l'importance de l'autonomie", apprend-on. Les conflits ont montré combien l'industrie chinoise était vulnérable. Le renforcement de ce secteur est à présent devenu une importante priorité gouvernementale.

De ce fait, les intentions de la Chine d'accroître sa connaissance intérieure dans les domaines notamment des innovations et du développement ne changeront pas. "Il n'y aura pas de fin à la compétition. La Chine et les Etats-Unis continueront de se concurrencer en matière d'innovations au cours de la prochaine décennie", déclare Fang Xingdong, directeur du Consortium of Internet and Society à la Communication University de Zhejiang.

Il en résulte que des géants tels Huawei, Tencent et le propriétaire de TikTok, ByteDance, ont adapté leurs chaînes d'approvisionnement, après qu'ils ou leurs fournisseurs aient été mis sur une liste noire par le gouvernement Trump. Un collaborateur haut placé d'une entreprise figurant sur la liste noire américaine affirme que "l'industrie chinoise est bien prévenue". Selon lui, "on en arrivera à une certain degré d'indépendance".

Des analystes de la banque d'affaires Jefferies estiment que la Chine sera probablement moins dominante sur la liste des priorités de Biden. Ce dernier devrait se concentrer d'abord sur les problèmes nationaux, comme la crise du corona et l'impact économique de la pandémie. Une interdiction générale de l'utilisation de l'industrie chinoise des semi-conducteurs, une priorité pour Trump, sera dès lors moins prévisible sous le nouveau président, selon les analystes.

Voilà ce qui ressort d'un sondage effectué par l'agence de presse Reuters parmi les dirigeants de ces groupes chinois, et des analystes. Durant les quatre années de présidence Trump, les firmes technologiques chinoises ont appris "l'importance de l'autonomie", apprend-on. Les conflits ont montré combien l'industrie chinoise était vulnérable. Le renforcement de ce secteur est à présent devenu une importante priorité gouvernementale.De ce fait, les intentions de la Chine d'accroître sa connaissance intérieure dans les domaines notamment des innovations et du développement ne changeront pas. "Il n'y aura pas de fin à la compétition. La Chine et les Etats-Unis continueront de se concurrencer en matière d'innovations au cours de la prochaine décennie", déclare Fang Xingdong, directeur du Consortium of Internet and Society à la Communication University de Zhejiang.Il en résulte que des géants tels Huawei, Tencent et le propriétaire de TikTok, ByteDance, ont adapté leurs chaînes d'approvisionnement, après qu'ils ou leurs fournisseurs aient été mis sur une liste noire par le gouvernement Trump. Un collaborateur haut placé d'une entreprise figurant sur la liste noire américaine affirme que "l'industrie chinoise est bien prévenue". Selon lui, "on en arrivera à une certain degré d'indépendance".Des analystes de la banque d'affaires Jefferies estiment que la Chine sera probablement moins dominante sur la liste des priorités de Biden. Ce dernier devrait se concentrer d'abord sur les problèmes nationaux, comme la crise du corona et l'impact économique de la pandémie. Une interdiction générale de l'utilisation de l'industrie chinoise des semi-conducteurs, une priorité pour Trump, sera dès lors moins prévisible sous le nouveau président, selon les analystes.