La liste des produits non négociables dressée par le ministère chinois du commerce a été entre-temps complétée entre autres par des technologies d'interfaçage AI telles la reconnaissance vocale et textuelle. Elle comprend aussi des données d'analyse de recommandations de contenus personnalisés. Il en résulte que des permis s'avèrent nécessaires au niveau commercial. Selon Pékin, il s'agit ainsi de garantir la sécurité nationale et économique.

Les nouvelles restrictions portent sur l'utilisation de la technologie de TikTok, pour laquelle un feu vert gouvernemental est exigé dans le cadre d'un éventuel accord. Voilà qui devrait ralentir plutôt qu'empêcher le processus de vente, apprend-on.

TikTok défraie souvent la chronique ces derniers temps. Les Etats-Unis menacent en effet d'interdire l'appli sur leur territoire. Selon les esprits critiques, TikTok collecterait trop de données sur ses utilisateurs, lesquelles pourraient tomber entre les mains des autorités chinoises, estiment-ils. Le président américain Donald Trump a décidé au moyen d'un décret que TikTok serait interdite aux Etats-Unis à partir de la mi-septembre, à moins que la branche américaine de l'entreprise ne soit revendue.

Des négociations à propos d'un rachat sont actuellement en cours. La branche américaine de TikTok devrait rapporter entre 20 et 30 milliards de dollars.

Le groupe américain de supermarchés Walmart s'est rallié à Microsoft en vue d'absorber l'activité américaine de TikTok. La firme de logiciels Oracle aurait également émis une offre de reprise.

La liste des produits non négociables dressée par le ministère chinois du commerce a été entre-temps complétée entre autres par des technologies d'interfaçage AI telles la reconnaissance vocale et textuelle. Elle comprend aussi des données d'analyse de recommandations de contenus personnalisés. Il en résulte que des permis s'avèrent nécessaires au niveau commercial. Selon Pékin, il s'agit ainsi de garantir la sécurité nationale et économique.Les nouvelles restrictions portent sur l'utilisation de la technologie de TikTok, pour laquelle un feu vert gouvernemental est exigé dans le cadre d'un éventuel accord. Voilà qui devrait ralentir plutôt qu'empêcher le processus de vente, apprend-on.TikTok défraie souvent la chronique ces derniers temps. Les Etats-Unis menacent en effet d'interdire l'appli sur leur territoire. Selon les esprits critiques, TikTok collecterait trop de données sur ses utilisateurs, lesquelles pourraient tomber entre les mains des autorités chinoises, estiment-ils. Le président américain Donald Trump a décidé au moyen d'un décret que TikTok serait interdite aux Etats-Unis à partir de la mi-septembre, à moins que la branche américaine de l'entreprise ne soit revendue.Des négociations à propos d'un rachat sont actuellement en cours. La branche américaine de TikTok devrait rapporter entre 20 et 30 milliards de dollars.Le groupe américain de supermarchés Walmart s'est rallié à Microsoft en vue d'absorber l'activité américaine de TikTok. La firme de logiciels Oracle aurait également émis une offre de reprise.