Naughton est active depuis 14 ans déjà chez Google et y a dirigé quatre années durant les ressources humaines. Elle explique que pour des raisons familiales, elle doit rentrer à New York. Or le siège de Google se trouve à Mountain View en Californie.

Ces dernières années, Google a régulièrement été montrée du doigt pour sa politique en matière de personnel. Plusieurs directeurs ont été impliqués dans des intimidations sexuelles, à la suite de quoi ils ont quand même pu quitter l'entreprise avec un parachute doré. Il nous faut cependant apporter ici la nuance, selon laquelle ces décisions furent prises non pas par Naughton, mais bien par le top-management de Google et qu'elles remontent souvent à une période précédant la prise de direction du département RH par Naughton.

Plus récemment, lorsque plusieurs de ces affaires furent portées au grand jour, il y eut une grève chez Google, au cours de laquelle quelque vingt mille employés protestèrent contre la façon dont Google se comportait vis-à-vis de ce genre de comportement. Fin de l'année dernière, un certain nombre de personnes furent licenciées, parce qu'elles défendaient les droits du personnel ou évoquaient tout simplement l'existence de tels droits.

On ne sait pas quelle fonction Naughton exercera dans un proche avenir. Ce qui est certain, c'est qu'elle dirigera en personne la recherche de son successeur.

Naughton est active depuis 14 ans déjà chez Google et y a dirigé quatre années durant les ressources humaines. Elle explique que pour des raisons familiales, elle doit rentrer à New York. Or le siège de Google se trouve à Mountain View en Californie.Ces dernières années, Google a régulièrement été montrée du doigt pour sa politique en matière de personnel. Plusieurs directeurs ont été impliqués dans des intimidations sexuelles, à la suite de quoi ils ont quand même pu quitter l'entreprise avec un parachute doré. Il nous faut cependant apporter ici la nuance, selon laquelle ces décisions furent prises non pas par Naughton, mais bien par le top-management de Google et qu'elles remontent souvent à une période précédant la prise de direction du département RH par Naughton.Plus récemment, lorsque plusieurs de ces affaires furent portées au grand jour, il y eut une grève chez Google, au cours de laquelle quelque vingt mille employés protestèrent contre la façon dont Google se comportait vis-à-vis de ce genre de comportement. Fin de l'année dernière, un certain nombre de personnes furent licenciées, parce qu'elles défendaient les droits du personnel ou évoquaient tout simplement l'existence de tels droits.On ne sait pas quelle fonction Naughton exercera dans un proche avenir. Ce qui est certain, c'est qu'elle dirigera en personne la recherche de son successeur.