Depuis 2013 déjà, les Chinois doivent faire contrôler leur identité, lorsqu'ils sollicitent de nouveaux services télécoms. Cette mesure est à présent radicalement étendue à la reconnaissance du visage. Selon qz.com, le gouvernement entend ainsi "protéger les droits et les intérêts des citoyens dans le cyberespace", ainsi que contrer la fraude téléphonique et internet.

Quiconque sollicitera dorénavant des services en ligne, devra prouver son identité au moyen d'une brève vidéo. Les Chinois seront également incités à vérifier si des numéros de téléphone sont enregistrés à leur nom pour éviter tout problème.

Même si cette mesure devrait formellement veiller à plus de sécurité et moins d'abus, il s'agit pour les autorités chinoises d'une nouvelle tentative de bannir l'anonymat et d'avoir une plus grande emprise sur les activités internet de leurs citoyens.

La Chine bloque depuis des années déjà des services internet populaires non chinois, ainsi que des sites web tels Twitter, Facebook, tous les services de Google, wikipedia et les sites d'actualité occidentaux. Depuis peu, l'utilisation de connexions VPN y est également interdite, car elles permettent de contourner la muraille de la censure chinoise et de continuer d'utiliser les applis et sites bloqués.