Il s'agit d'un projet de la police néerlandaise conjointement avec le Nederlands Forensisch Instituut, les pompiers, TU Delft et le développeur Twnkls de Rotterdam, selon l'AD. Tout ce beau monde teste à présent la nouvelle technologie.

L'objectif est que les agents soient assistés par la réalité augmentée. Par exemple en déterminant virtuellement un environnement comme une pièce, puis en le reconstruisant virtuellement aussi. Il est question également de prise de notes dans un lieu et, en cas d'appel, de montrer virtuellement dans quel endroit (maison, route) un agent doit être présent.

Le projet en est encore à ses balbutiements. Il s'agit de prévoir un cadre légal, notamment pour pouvoir utiliser des éléments tels la réalité augmentée comme preuves. Il conviendra en outre d'assurer des formations en vue de préparer les agents à utiliser ce genre d'applications.

Il s'agit d'un projet de la police néerlandaise conjointement avec le Nederlands Forensisch Instituut, les pompiers, TU Delft et le développeur Twnkls de Rotterdam, selon l'AD. Tout ce beau monde teste à présent la nouvelle technologie.L'objectif est que les agents soient assistés par la réalité augmentée. Par exemple en déterminant virtuellement un environnement comme une pièce, puis en le reconstruisant virtuellement aussi. Il est question également de prise de notes dans un lieu et, en cas d'appel, de montrer virtuellement dans quel endroit (maison, route) un agent doit être présent.Le projet en est encore à ses balbutiements. Il s'agit de prévoir un cadre légal, notamment pour pouvoir utiliser des éléments tels la réalité augmentée comme preuves. Il conviendra en outre d'assurer des formations en vue de préparer les agents à utiliser ce genre d'applications.