Bingel existe depuis 2011 et est une plate-forme adaptive pour l'enseignement primaire, qui facilite le développement d'une approche sur mesure pour chaque élève. "Les possibilités que l'apprentissage numérique offre, permettent de diversifier aisément la matière et ainsi faire travailler les élèves à leur niveau spécifique", déclare Winfried Mortelmans, CEO de la maison d'édition Van In.

En Flandre, Bingel est utilisée depuis longtemps déjà, puisque 2.332 écoles primaires utilisent ce système.

Ouverte aux nouveaux venus parlant une autre langue

Bingel a percé en Finlande et en Suède l'année dernière. Selon Van In, pas moins de 190.000 utilisateurs sont venir grossir les rangs. Aujourd'hui, 2.154 écoles suédoises et 1.392 finlandaises l'utilisent. "Nos collègues finnois ont été séduits par les éléments ludiques intégrés à Bingel. Avant cela, leur méthode d'apprentissage s'avérait certes très bonne, mais parfois quelque peu rationnelle", explique Mortelmans. "En Suède, on y a recours depuis un an de plus déjà. Ce pays connaît un fort afflux de migrants, et Bingel convient à merveille pour leur apprendre le suédois et pour les préparer à divers tests d'orientation importants, qui sont obligatoires dans l'enseignement primaire suédois."

Actuellement, Bingel continue d'être développé. On examine notamment comment le système pourrait être porté sur le smartphone.