La firme, anciennement appelée Philips Lighting, a besoin de ces composants pour ses lampes intelligentes, telles que la Philips Hue, qui permettent aux utilisateurs de changer la couleur de l'éclairage via leur smartphone. Signify a également souffert de perturbations dans la chaîne d'approvisionnement et de fermetures régionales du fait de la crise du coronavirus.

Le manque de conteneurs disponibles dans les transports maritimes, couplé à la congestion des ports, fait qu'il est plus difficile et plus coûteux pour les entreprises d'expédier leurs produits et d'acheminer des pièces vers leurs usines. Signify ne s'attend pas à un rétablissement de la situation pour les prochains mois. La firme s'en tient néanmoins à sa prévision antérieure d'une croissance des ventes de 3 à 6% pour l'ensemble de l'année 2021, même si elle admet qu'il est maintenant davantage probable qu'elle se situe dans la partie inférieure de cette estimation.

"Nous avons des plans pour pouvoir livrer nos commandes en attente et minimiser les perturbations pour nos clients", a déclaré le directeur général de l'entreprise, Eric Rondolat, lors d'une présentation des chiffres de la société. Le chiffre d'affaires de Signify a baissé de 5% au troisième trimestre par rapport à la même période de l'année précédente, pour atteindre un peu plus de 1,6 milliard d'euros. Le bénéfice a augmenté de 5% pour atteindre 94 millions d'euros. Cela s'explique en partie par le fait que l'entreprise a dû payer moins d'impôts.

La firme, anciennement appelée Philips Lighting, a besoin de ces composants pour ses lampes intelligentes, telles que la Philips Hue, qui permettent aux utilisateurs de changer la couleur de l'éclairage via leur smartphone. Signify a également souffert de perturbations dans la chaîne d'approvisionnement et de fermetures régionales du fait de la crise du coronavirus.Le manque de conteneurs disponibles dans les transports maritimes, couplé à la congestion des ports, fait qu'il est plus difficile et plus coûteux pour les entreprises d'expédier leurs produits et d'acheminer des pièces vers leurs usines. Signify ne s'attend pas à un rétablissement de la situation pour les prochains mois. La firme s'en tient néanmoins à sa prévision antérieure d'une croissance des ventes de 3 à 6% pour l'ensemble de l'année 2021, même si elle admet qu'il est maintenant davantage probable qu'elle se situe dans la partie inférieure de cette estimation. "Nous avons des plans pour pouvoir livrer nos commandes en attente et minimiser les perturbations pour nos clients", a déclaré le directeur général de l'entreprise, Eric Rondolat, lors d'une présentation des chiffres de la société. Le chiffre d'affaires de Signify a baissé de 5% au troisième trimestre par rapport à la même période de l'année précédente, pour atteindre un peu plus de 1,6 milliard d'euros. Le bénéfice a augmenté de 5% pour atteindre 94 millions d'euros. Cela s'explique en partie par le fait que l'entreprise a dû payer moins d'impôts.