Selon Extinction Rebellion, il s'agissait d'un appel à une manifestation pour les droits de la femme en mars à Bruxelles. 'Nous ne savons pas pourquoi cet événement a fait l'objet d'un rapport. On ne nous a pas informés ce qui était considéré comme offensant ou scandaleux dans son contenu', déclare-t-on du côté du groupe d'action climatologique.

'Nous faisons toujours attention à respecter toutes les normes. Nous ne postons et ne posterons jamais du contenu qui incite à la haine, au sexisme ou au racisme. Ce sont là des valeurs centrales au sein de notre organisation', écrit Extinction Rebellion. L'organisation ne comprend dès lors pas pourquoi la page a été mise hors ligne. On ne peut qu'en conclure 'que cela ressemble fortement à de la censure'.

Extinction Rebellion signale que sa page Facebook a été entre-temps remise en ligne, mais au bout de trois jours. Cela s'est passé sans la moindre explication de la part de Facebook.

Selon Extinction Rebellion, il s'agissait d'un appel à une manifestation pour les droits de la femme en mars à Bruxelles. 'Nous ne savons pas pourquoi cet événement a fait l'objet d'un rapport. On ne nous a pas informés ce qui était considéré comme offensant ou scandaleux dans son contenu', déclare-t-on du côté du groupe d'action climatologique.'Nous faisons toujours attention à respecter toutes les normes. Nous ne postons et ne posterons jamais du contenu qui incite à la haine, au sexisme ou au racisme. Ce sont là des valeurs centrales au sein de notre organisation', écrit Extinction Rebellion. L'organisation ne comprend dès lors pas pourquoi la page a été mise hors ligne. On ne peut qu'en conclure 'que cela ressemble fortement à de la censure'.Extinction Rebellion signale que sa page Facebook a été entre-temps remise en ligne, mais au bout de trois jours. Cela s'est passé sans la moindre explication de la part de Facebook.