Cette forme de stockage prévoit qu'une grande partie de la gestion du stockage se fait dans le cloud, alors que les entrées/sorties sont réglées par une carte PCIe installée sur vos propres serveurs.

Lors d'une conférence en ligne à laquelle Data News assistait également, le CEO Siamak Nazari a expliqué que Nebulon a pour ambition de créer une solution de stockage sur site à grande échelle, qui ne gaspille pas de puissance de calcul supplémentaire des serveurs utilisés. La solution serait concoctée de manière à être moitié moins chère, pour la même capacité de stockage, que les contrôleurs de stockage d'entreprise sur disques.

Basée dans la Silicon Valley, Nebulon a été fondée en 2018 par un groupe d'anciens collaborateurs du spécialiste du stockage 3PAR. La start-up a lancé son produit la semaine dernière et prévoit de la mettre sur le marché en septembre. Ledit produit est en substance une carte PCIe spécifiquement conçue par Nebulon qui s'installe sur un serveur et s'occupe du traitement de tout le stockage pour l'appareil concerné. "Vous pouvez comparer cette unité de traitement de services (ou SPU, pour service processing unit) à un ordinateur fonctionnel, explique Tobias Flitsch, responsable produit chez Nebulon. Elle fournit tous les services de données sur la carte. Vous ne devez donc installer aucun logiciel vous-même sur le serveur. De cette manière, les clients ne sont pas non plus liés à une solution dans leur cluster, et ils ne doivent apporter aucune adaptation à leurs propres logiciels, hyperviseur, etc. La carte est le moteur de toutes les caractéristiques de stockage de données dans le cloud."

La carte de stockage de Nebulon, Nebulon
La carte de stockage de Nebulon © Nebulon

En effet, comme on l'a dit, c'est une solution "cloud-defined". Les différentes cartes Nebulon dans le centre de données sont connectées entre elles et avec un service de cloud. Ce dernier assure la surveillance et l'approvisionnement qui sont aussi pris en charge, dans d'autres configurations, par le contrôleur. Nebulon espère ainsi fournir une solution particulièrement évolutive avec des composants assez bon marché.

Enfin, cette approche assez originale peut fonctionner comme un cluster de stockage SAN. Il est possible de connecter jusqu'à 32 serveurs équipés d'une carte SPU pour former un pool de stockage dans lequel différents volumes de stockage sont définis via la plateforme en ligne ON de Nebulon. Celle-ci tourne provisoirement sur AWS ou Google Cloud. Au départ, Nebulon doit se cantonner à un site, même si l'entreprise prévoit d'intégrer ultérieurement la prise en charge de clusters plus vastes.

Cette forme de stockage prévoit qu'une grande partie de la gestion du stockage se fait dans le cloud, alors que les entrées/sorties sont réglées par une carte PCIe installée sur vos propres serveurs.Lors d'une conférence en ligne à laquelle Data News assistait également, le CEO Siamak Nazari a expliqué que Nebulon a pour ambition de créer une solution de stockage sur site à grande échelle, qui ne gaspille pas de puissance de calcul supplémentaire des serveurs utilisés. La solution serait concoctée de manière à être moitié moins chère, pour la même capacité de stockage, que les contrôleurs de stockage d'entreprise sur disques.Basée dans la Silicon Valley, Nebulon a été fondée en 2018 par un groupe d'anciens collaborateurs du spécialiste du stockage 3PAR. La start-up a lancé son produit la semaine dernière et prévoit de la mettre sur le marché en septembre. Ledit produit est en substance une carte PCIe spécifiquement conçue par Nebulon qui s'installe sur un serveur et s'occupe du traitement de tout le stockage pour l'appareil concerné. "Vous pouvez comparer cette unité de traitement de services (ou SPU, pour service processing unit) à un ordinateur fonctionnel, explique Tobias Flitsch, responsable produit chez Nebulon. Elle fournit tous les services de données sur la carte. Vous ne devez donc installer aucun logiciel vous-même sur le serveur. De cette manière, les clients ne sont pas non plus liés à une solution dans leur cluster, et ils ne doivent apporter aucune adaptation à leurs propres logiciels, hyperviseur, etc. La carte est le moteur de toutes les caractéristiques de stockage de données dans le cloud."En effet, comme on l'a dit, c'est une solution "cloud-defined". Les différentes cartes Nebulon dans le centre de données sont connectées entre elles et avec un service de cloud. Ce dernier assure la surveillance et l'approvisionnement qui sont aussi pris en charge, dans d'autres configurations, par le contrôleur. Nebulon espère ainsi fournir une solution particulièrement évolutive avec des composants assez bon marché.Enfin, cette approche assez originale peut fonctionner comme un cluster de stockage SAN. Il est possible de connecter jusqu'à 32 serveurs équipés d'une carte SPU pour former un pool de stockage dans lequel différents volumes de stockage sont définis via la plateforme en ligne ON de Nebulon. Celle-ci tourne provisoirement sur AWS ou Google Cloud. Au départ, Nebulon doit se cantonner à un site, même si l'entreprise prévoit d'intégrer ultérieurement la prise en charge de clusters plus vastes.