Voilà ce qu'annonce le journal norvégien Dagens Naeringsliv.

Le journal a même signalé qu'un accord se trouvait déjà sur la table, mais une fois cette information publiée, plusieurs membres des libéraux conservateurs ont fait quelque peu machine arrière. Selon le projet, les nouvelles voitures ne devraient plus pouvoir émettre de substances nocives, mais il n'y aurait pas (encore) d'interdiction des anciennes voitures.

En Norvège, le transport électrique est dès à présent fortement stimulé. C'est ainsi qu'un quart des habitants de ce pays scandinave roule déjà avec une voiture électrique. C'est étonnant dans la mesure où l'économie de ce pays repose en grande partie sur l'exportation de pétrole, écrit The Independent. Si le projet se réalise, la Norvège serait le premier pays à interdire les voitures à carburant fossile.

Le directeur de Tesla, Elon Musk, a réagi évidemment de manière positive au projet norvégien: 'Je viens d'apprendre que la Norvège interdira les nouvelles voitures à carburant fossile en 2025. Quel pays fantastique!', a-t-il twitté. 'Vous êtes top, les gars!'.