La plate-forme américaine de médias sociaux signale sur un blog qu'il faudra néanmoins quelque temps, avant que l'application de cette interdiction soit effective. C'est ainsi que les collaborateurs, qui contrôlent la teneur haineuse des messages de ce genre, devront être formés.

Au terme d'une année de concertation avec des spécialistes, la plate-forme a récemment décidé de déclarer tabou l'ensemble des stéréotypes antisémites, notamment la soi-disant mainmise des Juifs sur le monde. Ultérieurement cette année, quiconque effectuera sur Facebook une recherche sur l'Holocauste ou sur le négationnisme, sera orienté vers des sites web dignes de foi.

Hausse

La décision d'interdire la désinformation à propos de l'Holocauste est due aussi à la hausse de l'antisémitisme au niveau mondial, selon Facebook. Le manque de connaissance sur l'Holocauste joue ici un rôle important et prend même des proportions "alarmantes" surtout parmi les jeunes. C'est ainsi que quasiment un quart des Américains âgés entre 18 et 40 ans ont dans une enquête récente déclaré croire que l'Holocauste est un mythe, que le génocide est exagéré et qu'ils le mettent en doute.

Les nazis ont dans les années 30 et 40 du siècle dernier tué quelque 6 millions de gens dans les camps de concentration et les chambres à gaz. Une grande partie d'entre eux était des Juifs.

Facebook a déjà exclu plus de 250 organisations ayant mis en ligne des messages racistes. Rien que durant le deuxième trimestre de cette année, pas moins de 22,5 millions de messages haineux ont été supprimés.

La plate-forme américaine de médias sociaux signale sur un blog qu'il faudra néanmoins quelque temps, avant que l'application de cette interdiction soit effective. C'est ainsi que les collaborateurs, qui contrôlent la teneur haineuse des messages de ce genre, devront être formés.Au terme d'une année de concertation avec des spécialistes, la plate-forme a récemment décidé de déclarer tabou l'ensemble des stéréotypes antisémites, notamment la soi-disant mainmise des Juifs sur le monde. Ultérieurement cette année, quiconque effectuera sur Facebook une recherche sur l'Holocauste ou sur le négationnisme, sera orienté vers des sites web dignes de foi.HausseLa décision d'interdire la désinformation à propos de l'Holocauste est due aussi à la hausse de l'antisémitisme au niveau mondial, selon Facebook. Le manque de connaissance sur l'Holocauste joue ici un rôle important et prend même des proportions "alarmantes" surtout parmi les jeunes. C'est ainsi que quasiment un quart des Américains âgés entre 18 et 40 ans ont dans une enquête récente déclaré croire que l'Holocauste est un mythe, que le génocide est exagéré et qu'ils le mettent en doute.Les nazis ont dans les années 30 et 40 du siècle dernier tué quelque 6 millions de gens dans les camps de concentration et les chambres à gaz. Une grande partie d'entre eux était des Juifs.Facebook a déjà exclu plus de 250 organisations ayant mis en ligne des messages racistes. Rien que durant le deuxième trimestre de cette année, pas moins de 22,5 millions de messages haineux ont été supprimés.