Entre le 21 et le 27 avril, la NASA a envoyé trois 'PhoneSat' dans l'espace. Ce sont des nano-satellites commandés par des smartphones Android, en l'occurrence le HTC Nexus One et le Samsung Nexus S. Les appareils photo des smartphones réalisent des photos de la Terre, qui sont ensuite envoyées.

Le bref voyage spatial des PhoneSat avait valeur d'expérience. L'on voulait en effet se rendre compte si de l'électronique à la consommation pouvait être utilisée dans l'espace. Recourir à des smartphones comme satellites revient en effet nettement meilleur marché que, disons, la jeep robot Curiosity, qui a coûté à la NASA pas moins de 2,5 milliards de dollars pour explorer Mars.

Les photos ont été expédiées et reçues sans problème via les ondes radio. La mission est donc réussie, selon un porte-parole de la NASA: 'Nous avons pu démontrer durant ce bref laps de temps que des smartphones peuvent effectivement servir de satellites.'