La NASA a demandé à l'entreprise californienne SSL de mettre au point un 'camion-citerne spatial', dont le prix maximal sera de 127 millions de dollars (118,3 millions d'euros). L'objectif est qu'il soit lancé pour la première fois en 2020. L'on ne sait pas encore combien il y aura de ces engins de maintenance.

Un satellite pourra fonctionner plus longtemps après avoir fait le plein. Cela rendra la conquête spatiale plus rentable. En outre, la maintenance permettra de lutter contre les débris encombrant l'espace. Si un satellite existant peut effectuer un travail, il ne sera plus nécessaire d'envoyer une nouvelle sonde dans l'espace.

Des centaines de milliers de débris de toutes tailles tournent autour de la Terre. Cette masse de déchets croît chaque fois qu'une fusée est lancée. L'on n'a pas encore envisagé de tentative en vue de se débarrasser de ces débris.

(ANP/WK)

La NASA a demandé à l'entreprise californienne SSL de mettre au point un 'camion-citerne spatial', dont le prix maximal sera de 127 millions de dollars (118,3 millions d'euros). L'objectif est qu'il soit lancé pour la première fois en 2020. L'on ne sait pas encore combien il y aura de ces engins de maintenance.Un satellite pourra fonctionner plus longtemps après avoir fait le plein. Cela rendra la conquête spatiale plus rentable. En outre, la maintenance permettra de lutter contre les débris encombrant l'espace. Si un satellite existant peut effectuer un travail, il ne sera plus nécessaire d'envoyer une nouvelle sonde dans l'espace.Des centaines de milliers de débris de toutes tailles tournent autour de la Terre. Cette masse de déchets croît chaque fois qu'une fusée est lancée. L'on n'a pas encore envisagé de tentative en vue de se débarrasser de ces débris.(ANP/WK)