Voilà ce qui ressort d'une étude réalisée par l'IT Policy Compliance Group, lequel supporte les entreprises et les informaticiens dans le respect des règles de sécurisation des données. Les pirates ne représentent en fait que 20 pour cent des problèmes de sécurité. La moitié des problèmes provient d'erreurs et de maladresses commises par les employés eux-mêmes. Le non respect des directives représente un autre quart des atteintes à la sécurité.Selon l'IT Policy Compliance Group, les problèmes sont dus au contrôle trop limité des employés. En moyenne, ce genre de contrôle n'intervient que tous les 176 jours. Les entreprises qui en effectuent plus régulièrement, obtiennent de meilleurs résultats. 68 pour cent des entreprises interrogées perdent jusqu'à 6 fois par an des données sensibles. Les entreprises aux prises avec des pertes de données accusent un manque à gagner de 8 pour cent en moyenne sur leur chiffre d'affaires et perdent également 8 pour cent de leurs clients.

Voilà ce qui ressort d'une étude réalisée par l'IT Policy Compliance Group, lequel supporte les entreprises et les informaticiens dans le respect des règles de sécurisation des données. Les pirates ne représentent en fait que 20 pour cent des problèmes de sécurité. La moitié des problèmes provient d'erreurs et de maladresses commises par les employés eux-mêmes. Le non respect des directives représente un autre quart des atteintes à la sécurité.Selon l'IT Policy Compliance Group, les problèmes sont dus au contrôle trop limité des employés. En moyenne, ce genre de contrôle n'intervient que tous les 176 jours. Les entreprises qui en effectuent plus régulièrement, obtiennent de meilleurs résultats. 68 pour cent des entreprises interrogées perdent jusqu'à 6 fois par an des données sensibles. Les entreprises aux prises avec des pertes de données accusent un manque à gagner de 8 pour cent en moyenne sur leur chiffre d'affaires et perdent également 8 pour cent de leurs clients.