Ce département est en vente depuis avril déjà, et les médias allemands savaient à l'époque qu'IBM, HP et Atos notamment s'y intéressaient. Selon la compagnie aérienne, la vente serait quasiment entérinée, et un contrat d'externalisation serait conclu avec IBM.

Pour l'agence Reuters, l'accord devrait être mené à bien au cours du premier trimestre de l'année prochaine. En tout, l'opération devrait permettre à la Lufthansa d'économiser septante millions d'euros par an et ce, même si l'ensemble de la restructuration ira de pair avec un coût de 240 millions d'euros.

Brussels Airlines, qui collabore étroitement avec Lufthansa, fait savoir que la décision de Lufthansa n'a aucun impact sur l'infrastructure IT de la compagnie aérienne belge.

Ce département est en vente depuis avril déjà, et les médias allemands savaient à l'époque qu'IBM, HP et Atos notamment s'y intéressaient. Selon la compagnie aérienne, la vente serait quasiment entérinée, et un contrat d'externalisation serait conclu avec IBM.Pour l'agence Reuters, l'accord devrait être mené à bien au cours du premier trimestre de l'année prochaine. En tout, l'opération devrait permettre à la Lufthansa d'économiser septante millions d'euros par an et ce, même si l'ensemble de la restructuration ira de pair avec un coût de 240 millions d'euros.Brussels Airlines, qui collabore étroitement avec Lufthansa, fait savoir que la décision de Lufthansa n'a aucun impact sur l'infrastructure IT de la compagnie aérienne belge.