Les deux premiers sites en cours de développement représenteront une puissance totale de 300 kW. Turbulent collaborera à cette fin avec Hydroton, le producteur d'électricité qui vendra l'énergie verte des centrales de l'entreprise à TSMC.

'A Taiwan, nous bénéficions d'une grande quantité de précipitations et de nombreux canaux d'irrigation et de structures hydrauliques existants dans les cours d'eau. Le pays dispose ainsi d'un puissant potentiel en matière micro-hydroélectrique', déclare Henry Liao, CEO d'Hydroton.

Production énergétique durable

'Turbulent pourra réutiliser ces structures hydrauliques existantes dans l'ensemble de l'île à des fins de production énergétique durable', explique Geert Slachmuylders, CTO de Turbulent. 'En chaque endroit caractérisé par un faible dénivelé dans les rivières ou les canaux, nous pourrons installer des turbines sans devoir effectuer de grandes adaptations à l'infrastructure en place. Notre empreinte écologique locale sera faible, et les poissons pourront traverser sans problème les turbines.'

Précédemment, l'entreprise avait déjà vendu des turbines hydroélectriques aux Etats-Unis, en Thaïlande et au Portugal, mais la Wallonie et la France s'y intéressent aussi de très près. L'année dernière, Turbulent a fourni en tout pas moins de 390 kW d'énergie verte. D'ici 2025, elle vise un total de 10 MW.

Les deux premiers sites en cours de développement représenteront une puissance totale de 300 kW. Turbulent collaborera à cette fin avec Hydroton, le producteur d'électricité qui vendra l'énergie verte des centrales de l'entreprise à TSMC.'A Taiwan, nous bénéficions d'une grande quantité de précipitations et de nombreux canaux d'irrigation et de structures hydrauliques existants dans les cours d'eau. Le pays dispose ainsi d'un puissant potentiel en matière micro-hydroélectrique', déclare Henry Liao, CEO d'Hydroton.'Turbulent pourra réutiliser ces structures hydrauliques existantes dans l'ensemble de l'île à des fins de production énergétique durable', explique Geert Slachmuylders, CTO de Turbulent. 'En chaque endroit caractérisé par un faible dénivelé dans les rivières ou les canaux, nous pourrons installer des turbines sans devoir effectuer de grandes adaptations à l'infrastructure en place. Notre empreinte écologique locale sera faible, et les poissons pourront traverser sans problème les turbines.'Précédemment, l'entreprise avait déjà vendu des turbines hydroélectriques aux Etats-Unis, en Thaïlande et au Portugal, mais la Wallonie et la France s'y intéressent aussi de très près. L'année dernière, Turbulent a fourni en tout pas moins de 390 kW d'énergie verte. D'ici 2025, elle vise un total de 10 MW.