La liseuse 'affiche' neuf lignes de texte en braille, ce qui correspond environ à un tiers de page. En utilisant 'forward', les gens peuvent passer à la partie suivante d'un livre. En principe, tout livre rédigé en braille peut être lu sur le Canute.

Le but est de simplifier la lecture en braille. Un ouvrage imprimé en braille est en effet nettement plus volumineux qu'un livre classique. C'est ainsi qu'une bible en braille peut atteindre 2 mètres de largeur. L'appareil a été développé par Bristol Braille Technology et devrait arriver sur le marché dans le courant de cette année.

Un aveugle procède à la démonstration du Canute 360 © REUTERS

L'écriture braille a été mise au point en 1824 par un jeune Français de 15 ans à l'époque, Louis Braille. Il avait perdu la vue précédemment, lorsqu'il tentait de forer un trou avec un poinçon dans un morceau de cuir dans la tannerie appartenant à son père. Il fréquenta ensuite une école spéciale pour aveugles. La lecture s'y faisait encore sur base de lettres normales imprimées en relief sur le papier, ce qui s'avérait très complexe. A l'école, Braille apprit que l'armée française utilisait un 'alphabet' fait de points et de traits, avec lequel les militaires pouvaient lire les ordres en pleine nuit. C'est sur cette base qu'il créa son système braille, où chaque lettre se compose au minimum d'un point et au maximum de six points. Il est aujourd'hui utilisé dans le monde entier.