Au moyen de l'appli officielle de La Liga, des fans du ballon rond peuvent rechercher des statistiques et avoir accès aux scores de toutes les rencontres de la Primera et de la Segunda División. L'appli a été téléchargée plus de dix millions de fois.

Ce que les utilisateurs ignorent toutefois, c'est que l'appli les met aussi sur écoute pour contrôler quel match ils sont en train de suivre à la télé. Le signal TV est détecté au moyen d'une technologie comparable à celle de Shazam, selon le journal El Pais. Comme l'appli tient aussi à jour la géo-localisation de l'utilisateur, l'organisation sait en outre dans quel lieu (public) le match est visionné. En recherchant ensuite si l'exploitant du café concerné est abonné au bouquet TV payant du football espagnol, l'organisation est à même de détecter les diffusions illégales.

L'agence espagnole en charge de la protection des données (AEPD) a examiné cette pratique et en est arrivée à la conclusion qu'elle va à l'encontre de la réglementation européenne sur le respect de la vie privée (GDPR). Le contrôleur inflige dès lors une amende de 250.000 euros à La Liga et exige que l'appli indique clairement quand le micro est activé.

La Liga va cependant en appel de cette décision. L'organisation de football estime en effet être en ordre avec le GDPR, parce qu'elle demande explicitement deux fois aux utilisateurs leur autorisation pour activer leur micro. L'utilisateur qui refuse, peut continuer d'utiliser l'appli sans limite, apprend-on. "Nous rejetons cette décision, de même que la sanction infligée que nous jugeons malhonnête, et estimons que l'AEPD n'a pas pris la peine de comprendre comment cette technologie fonctionne", réagit La Liga sur son site web.

L'organisation espagnole de football y explique que 0,75 pour cent des informations enregistrées suffit pour détecter le signal TV. "Une empreinte acoustique est transformée en un code alphanumérique (hash), qui ne peut être reconverti dans le fragment sonore original. Les 99,25 pour cent restants sont délaissés, ce qui fait qu'il est techniquement impossible de mettre les communications des personnes sur écoute."

La Liga annonce qu'elle n'interrompra l'utilisation du micro qu'à la fin de la saison (le 30 juin), comme c'était initialement prévu. De plus, l'organisation de football continuera "de tester et d'implémenter de nouvelles technologies et innovations, afin d'améliorer l'expérience des fans, mais évidemment aussi de combattre le très grave fléau du piratage".