Selon le journal d'affaires, les procès sont préparés tant au niveau fédéral que par les ministères publics de plusieurs états américains. Ceux-ci examinent depuis assez longtemps déjà la position occupée par Google sur le marché. Les premières plaintes pourraient être introduites durant l'été par le ministère américain de la Justice.

Selon The Wall Street Journal, une grande partie de cette recherche préparatoire ciblait la domination du groupe internet sur le marché publicitaire en ligne. A chaque étape du processus de publication de la publicité en ligne, Google propose la technologie dominante.

Les plaignants du ministère de la Justice détiendraient aussi des preuves, selon lesquelles Google contrecarrerait systématiquement la concurrence.

L'Union européenne a déjà infligé à Google plusieurs méga-amendes dans des affaires de concurrence déloyale. L'année dernière, la firme américaine reçut ainsi de la Commission européenne une amende d'1,5 milliard d'euros, parce qu'elle interdisait contractuellement d'autres sites web d'insérer des annonces de moteurs de recherche concurrents. En 2018, Google se vit infliger une amende européenne record de plus de 4,3 milliards d'euros pour des pratiques de concurrence déloyale avec le système d'exploitation Android.

Selon le journal d'affaires, les procès sont préparés tant au niveau fédéral que par les ministères publics de plusieurs états américains. Ceux-ci examinent depuis assez longtemps déjà la position occupée par Google sur le marché. Les premières plaintes pourraient être introduites durant l'été par le ministère américain de la Justice.Selon The Wall Street Journal, une grande partie de cette recherche préparatoire ciblait la domination du groupe internet sur le marché publicitaire en ligne. A chaque étape du processus de publication de la publicité en ligne, Google propose la technologie dominante.Les plaignants du ministère de la Justice détiendraient aussi des preuves, selon lesquelles Google contrecarrerait systématiquement la concurrence.L'Union européenne a déjà infligé à Google plusieurs méga-amendes dans des affaires de concurrence déloyale. L'année dernière, la firme américaine reçut ainsi de la Commission européenne une amende d'1,5 milliard d'euros, parce qu'elle interdisait contractuellement d'autres sites web d'insérer des annonces de moteurs de recherche concurrents. En 2018, Google se vit infliger une amende européenne record de plus de 4,3 milliards d'euros pour des pratiques de concurrence déloyale avec le système d'exploitation Android.