L'intelligence artificielle a le vent en poupe à Gand avec de jeunes pousses telles Robovision, Crunch Analytics et ML6 notamment. On peut y ajouter à présent aussi uman.ai qui peut être considérée comme une émanation du spécialiste en apprentissage machine ML6. Uman.ai a été fondée par Charles Boutens, qui débuta sa carrière chez ML6. Selon Matthias Feys, cofondateur et CTO de ML6, l'idée de créer uman.ai a déjà germé au moment où Boutens était encore actif chez ML6. "Nous avons évidemment suivi de près l'évolution et soutenu pleinement la startup avec notre connaissance et notre savoir-faire. A présent que uman.ai est sur le point d'accomplir le pas suivant dans son développement, nous sommes prêts avec Skyhaus d'y investir de nouveau", déclare Feys.

Uman.ai développe un logiciel destiné à aider les équipes d'entreprises à partager les informations de façon plus efficiente. Avec la capital récolté, uman.ai entend entre autres poursuivre la mise au point de la plate-forme et mettre en oeuvre une stratégie 'go-to-market' performante. Uman.ai mise sur une plate-forme de la connaissance auto-développée et pilotée par l'AI, sur base d'algorithmes en apprentissage profond. Voilà qui devrait permettre de passer en revue les capacités de tous les collaborateurs d'une même entreprise et ainsi générer un bon aperçu de toute la connaissance et de toutes les compétences présentes sur le lieu de travail.

La jeune pousse existe depuis un an maintenant et fait partie du programme d'accélération d'imec.istart. Outre imec.istart et Skyhaus, Roel Naessens contribue lui aussi à l'injection de capital d'un montant de 500.000 euros. De plus, uman.ai peut compter sur un subside à l'innovation de VLAIO. Naessens aidera également uman.ai à lancer plus avant la technologie sur le marché.

L'intelligence artificielle a le vent en poupe à Gand avec de jeunes pousses telles Robovision, Crunch Analytics et ML6 notamment. On peut y ajouter à présent aussi uman.ai qui peut être considérée comme une émanation du spécialiste en apprentissage machine ML6. Uman.ai a été fondée par Charles Boutens, qui débuta sa carrière chez ML6. Selon Matthias Feys, cofondateur et CTO de ML6, l'idée de créer uman.ai a déjà germé au moment où Boutens était encore actif chez ML6. "Nous avons évidemment suivi de près l'évolution et soutenu pleinement la startup avec notre connaissance et notre savoir-faire. A présent que uman.ai est sur le point d'accomplir le pas suivant dans son développement, nous sommes prêts avec Skyhaus d'y investir de nouveau", déclare Feys.Uman.ai développe un logiciel destiné à aider les équipes d'entreprises à partager les informations de façon plus efficiente. Avec la capital récolté, uman.ai entend entre autres poursuivre la mise au point de la plate-forme et mettre en oeuvre une stratégie 'go-to-market' performante. Uman.ai mise sur une plate-forme de la connaissance auto-développée et pilotée par l'AI, sur base d'algorithmes en apprentissage profond. Voilà qui devrait permettre de passer en revue les capacités de tous les collaborateurs d'une même entreprise et ainsi générer un bon aperçu de toute la connaissance et de toutes les compétences présentes sur le lieu de travail.La jeune pousse existe depuis un an maintenant et fait partie du programme d'accélération d'imec.istart. Outre imec.istart et Skyhaus, Roel Naessens contribue lui aussi à l'injection de capital d'un montant de 500.000 euros. De plus, uman.ai peut compter sur un subside à l'innovation de VLAIO. Naessens aidera également uman.ai à lancer plus avant la technologie sur le marché.