DESelect a été fondée il y a deux ans et a développé un logiciel sur base de Salesforce. Ce logiciel est entre autres destiné à segmenter les bases de données dans Salesforce Marketing Cloud. Avec cette technologie, la petite entreprise a déjà réussi à générer un million de rentrées récurrentes par an auprès de clients tels Volvo, HelloFresh et T-Mobile.

Grâce à cette nouvelle phase d'investissement, l'entreprise espère franchir à présent l'étape suivante au niveau international. Elle a en tout cas recueilli 5,5 millions de dollars lors de cette phase, dont la majorité auprès du fonds de capital-risque new yorkais Adjacent. Pieterjan Bouten et Louis Jonckheere de Showpad contribuent eux aussi à DESelect, de même que Federico Larsen, le co-fondateur de la plate-forme 'devops' Copado, ainsi que plusieurs autres Business Angels. 'Avec cette injection de capital de 5,5 millions de dollars, nous souhaitons accélérer notre expansion internationale', révèle Anthony Lamot, fondateur et CEO de DESelect, dans un communiqué de presse. 'Nous ouvrirons cette année encore, plus tôt que prévu, une filiale à Austin (Texas), qui devrait être pleinement opérationnelle au début de l'année prochaine. Tant aux Etats-Unis qu'en Europe, nous avons aussi l'intention de quadrupler notre personnel.'

Outre une extension internationale, la gamme de produits sera également étoffée, selon le co-fondateur et CTO Jonathan van Driessen: 'DESelect Segment, où tout a commencé pour nous, restera notre cheval de bataille. Mais nous avons observé que les clients utilisaient certes pleinement les possibilités de la segmentation, mais ne stockaient pas encore - et de loin - toutes leurs données dans le Salesforce Marketing Cloud. Nous en sommes ainsi venus à l'idée d'un outil d'intégration 'no-code', permettant aux spécialistes en marketing de connecter aisément d'autres sources de données (CMS, CRM, e-commerce,...). En même temps, nous avons encore étoffé notre moteur de recherche gratuit.'

DESelect a été fondée il y a deux ans et a développé un logiciel sur base de Salesforce. Ce logiciel est entre autres destiné à segmenter les bases de données dans Salesforce Marketing Cloud. Avec cette technologie, la petite entreprise a déjà réussi à générer un million de rentrées récurrentes par an auprès de clients tels Volvo, HelloFresh et T-Mobile.Grâce à cette nouvelle phase d'investissement, l'entreprise espère franchir à présent l'étape suivante au niveau international. Elle a en tout cas recueilli 5,5 millions de dollars lors de cette phase, dont la majorité auprès du fonds de capital-risque new yorkais Adjacent. Pieterjan Bouten et Louis Jonckheere de Showpad contribuent eux aussi à DESelect, de même que Federico Larsen, le co-fondateur de la plate-forme 'devops' Copado, ainsi que plusieurs autres Business Angels. 'Avec cette injection de capital de 5,5 millions de dollars, nous souhaitons accélérer notre expansion internationale', révèle Anthony Lamot, fondateur et CEO de DESelect, dans un communiqué de presse. 'Nous ouvrirons cette année encore, plus tôt que prévu, une filiale à Austin (Texas), qui devrait être pleinement opérationnelle au début de l'année prochaine. Tant aux Etats-Unis qu'en Europe, nous avons aussi l'intention de quadrupler notre personnel.'Outre une extension internationale, la gamme de produits sera également étoffée, selon le co-fondateur et CTO Jonathan van Driessen: 'DESelect Segment, où tout a commencé pour nous, restera notre cheval de bataille. Mais nous avons observé que les clients utilisaient certes pleinement les possibilités de la segmentation, mais ne stockaient pas encore - et de loin - toutes leurs données dans le Salesforce Marketing Cloud. Nous en sommes ainsi venus à l'idée d'un outil d'intégration 'no-code', permettant aux spécialistes en marketing de connecter aisément d'autres sources de données (CMS, CRM, e-commerce,...). En même temps, nous avons encore étoffé notre moteur de recherche gratuit.'