Les deux entreprises développent du Customer Identity & Access Management Software. 'Ce que nous faisons, peut paraître insignifiant, mais il s'agit bien d'une infrastructure critique, car quiconque ne parvient plus à se connecter, n'est quasiment plus capable de rien', déclare le CEO Danny de Vreeze. Se connecter par exemple à un site web ou à une appli peut paraître simple, mais devient rapidement complexe. Comme beaucoup d'entreprises veulent éviter de commettre des erreurs, elles préfèrent confier le processus de login à une firme spécialisée.

La nouvelle entreprise fusionnée OneWelcome ouvrira directement la porte numérique d'organisations très variées telles les Nederlandse Spoorwegen, l'assureur ASR et la Banque Centrale Européenne (BCE). Elle veillera non seulement à ce que l'utilisateur saisisse par exemple le mot de passe correct, mais aussi à ce que la tentative de login ne se fasse pas en un lieu incongru. 'La plupart des gens cliquent du reste sur 'mot de passe oublié'', fait observer de Vreeze. En coulisses, la nouvelle firme fera aussi en sorte que de nouveaux comptes puissent être créés. OneWelcome veillera également à ce que les utilisateurs puissent se déconnecter.

Grâce à cette fusion, OneWelcome espère renforcer sa position. L'entreprise possède à présent une centaine de clients et quelques millions d'utilisateurs. Il semble cependant que OneWelcome reste avant tout focalisée sur l'Europe.

Les deux entreprises développent du Customer Identity & Access Management Software. 'Ce que nous faisons, peut paraître insignifiant, mais il s'agit bien d'une infrastructure critique, car quiconque ne parvient plus à se connecter, n'est quasiment plus capable de rien', déclare le CEO Danny de Vreeze. Se connecter par exemple à un site web ou à une appli peut paraître simple, mais devient rapidement complexe. Comme beaucoup d'entreprises veulent éviter de commettre des erreurs, elles préfèrent confier le processus de login à une firme spécialisée.La nouvelle entreprise fusionnée OneWelcome ouvrira directement la porte numérique d'organisations très variées telles les Nederlandse Spoorwegen, l'assureur ASR et la Banque Centrale Européenne (BCE). Elle veillera non seulement à ce que l'utilisateur saisisse par exemple le mot de passe correct, mais aussi à ce que la tentative de login ne se fasse pas en un lieu incongru. 'La plupart des gens cliquent du reste sur 'mot de passe oublié'', fait observer de Vreeze. En coulisses, la nouvelle firme fera aussi en sorte que de nouveaux comptes puissent être créés. OneWelcome veillera également à ce que les utilisateurs puissent se déconnecter.Grâce à cette fusion, OneWelcome espère renforcer sa position. L'entreprise possède à présent une centaine de clients et quelques millions d'utilisateurs. Il semble cependant que OneWelcome reste avant tout focalisée sur l'Europe.