En 2011, 4.304 cas avaient été enregistrés. En 2012, il y en avait eu 11.699, 9.665 en 2013 et 10.999en 2014. Voilà ce qui ressort de la réponse donnée par le ministre fédéral du travail Kris Peeters à une demande écrite de Barbara Pas (Vlaams Belang).

Pour ce qui est des montants perdus suite à la fraude internet, Peeters n'a pu citer que les chiffres relatifs à la fraude touchant le banking en ligne. Ces chiffres émanent de la Febelfin, la fédération chapeautant le secteur financier belge, et concernent les pertes nettes résultant de la fraude, déduction faite de ce qui été finalement récupéré. En 2012, il s'agissait de 3 millions d'euros, en 2013 de 5,2 millions d'euros, en 2014 de 653.000 euros et en 2015 d'1,01 million d'euros. Cette forme de fraude est quasiment toujours pratiquée par hameçonnage ('phishing'). En 2012, 1.003 cas de ce genre avaient été enregistrés, contre 1.772 en 2013, 277 en 2014 et 283 en 2015. # (Belga/KVdS)

En 2011, 4.304 cas avaient été enregistrés. En 2012, il y en avait eu 11.699, 9.665 en 2013 et 10.999en 2014. Voilà ce qui ressort de la réponse donnée par le ministre fédéral du travail Kris Peeters à une demande écrite de Barbara Pas (Vlaams Belang). Pour ce qui est des montants perdus suite à la fraude internet, Peeters n'a pu citer que les chiffres relatifs à la fraude touchant le banking en ligne. Ces chiffres émanent de la Febelfin, la fédération chapeautant le secteur financier belge, et concernent les pertes nettes résultant de la fraude, déduction faite de ce qui été finalement récupéré. En 2012, il s'agissait de 3 millions d'euros, en 2013 de 5,2 millions d'euros, en 2014 de 653.000 euros et en 2015 d'1,01 million d'euros. Cette forme de fraude est quasiment toujours pratiquée par hameçonnage ('phishing'). En 2012, 1.003 cas de ce genre avaient été enregistrés, contre 1.772 en 2013, 277 en 2014 et 283 en 2015. # (Belga/KVdS)