Précédemment, il était question d'une mise aux enchères cet automne. Paris entend tirer 2,2 milliards d'euros au minimum des enchères pour les concessions des fréquences 5G. Ce montant est sensiblement supérieur à la recommandation du contrôleur télécom français Arcep. Ce dernier avait en effet conseillé un montant maximum d'1,5 milliard d'euros.

Dans sa recommandation, le contrôleur télécom français a tenu compte des investissements élevés que les entreprises télécoms doivent consentir pour déployer la 5G.

Précédemment, il était question d'une mise aux enchères cet automne. Paris entend tirer 2,2 milliards d'euros au minimum des enchères pour les concessions des fréquences 5G. Ce montant est sensiblement supérieur à la recommandation du contrôleur télécom français Arcep. Ce dernier avait en effet conseillé un montant maximum d'1,5 milliard d'euros.Dans sa recommandation, le contrôleur télécom français a tenu compte des investissements élevés que les entreprises télécoms doivent consentir pour déployer la 5G.