Ce projet a été dévoilé cette semaine par la ministre française de la défense, Florence Parly. L'objectif est de développer des lasers que la France installerait sur ses satellites au cas où ceux-ci seraient menacés par des satellites de nations ennemies.

"Si nos satellites sont menacés, nous pourrions alors aveugler ceux de nos adversaires", déclare Parly à AFP. "Nous nous accordons le droit et les moyens de réagir, et cela peut se faire en utilisant de puissants lasers sur nos satellites, ou des patrouilles de nano-satellites."

Le président français Macron avait déclaré à la veille de la Fête Nationale française, plus tôt ce mois-ci, que le pays projetait de construire un moyen aéronautique au service de la Défense.

Selon AFP, qui se base sur des commentaires de l'OTAN, il n'y aurait pour l'instant aucune instance qui déploierait activement des armes spatiales. On craint cependant que la Chine ou la Russie puisse le faire.

En tout, quelque deux mille satellites circulent aujourd'hui autour de la Terre. La plupart d'entre eux sont des engins commerciaux ou des satellites à vocation météorologique. Il n'empêche qu'un certain nombre d'entre eux sont utilisés à des fins d'espionnage.